Lucha Libre (bande dessinée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lucha Libre
Bande dessinée
Scénario Jerry Frissen, Inès Vargas (Le Profesor Furia)
Dessin Bill, Gobi, Fabien M. (Les Tikitis), Nikola Witko (Le Profesor Furia), Hervé Tanquerelle (Les Luchadoritos)
Genre(s) Humour

Pays Drapeau de la France France
Langue originale Français
Éditeur Les Humanoïdes Associés
Nb. d’albums 16

Lucha Libre est une série de bandes dessinées publiée en treize volumes entre août 2006 et novembre 2010 par l'éditeur Les Humanoïdes Associés[1].

Cinq séries différentes forment l’univers de Lucha Libre :

En plus des collaborateurs réguliers, chaque numéro accueille d’autres dessinateurs, dont Ohm, Mickaël Roux, Michel Pirus, Stéphane Oiry, Marie Caillou, Cizo, Max, Edith et Guy Davis.

Certains numéros comprennent deux pages explicatives sur l'univers de la lucha libre (le catch mexicain) écrites et mise en pages par Jimmy Pantera.

Liste des volumes[modifier | modifier le code]

Originellement publiés sous format cartonné, la série a été rassemblée en une intégrale de deux volumes en 2011.

  1. Introducing The Luchadores Five (août 2006)
  2. ¡Se Lama Tequila! (octobre 2006)
  3. Hele Mei Hoohiwahiwa: Les Tikitis (janvier 2007)
  4. I Wanna Be Your Luchadorito (mai 2007)
  5. Diablo Loco a disparu (septembre 2007)
  6. Traité de savoir-vivre (janvier 2008)
  7. I wanna be your Luchadorito (mai 2007)
  8. Diablo Loco a disparu ! (septembre 2007)
  9. Traité de savoir-vivre (janvier 2008)
  10. On dirait le sud (mai 2008)
  11. Pop-culture mythologique (août 2008)
  12. Catchéchisme (novembre 2008)
  13. Surfin'USA (mars 2009)
  14. Plus vite, Tequila tue ! Tue ! (juin 2009)
  15. Mycoses pour tous ! (novembre 2009)
  16. Vivre vite, mourir jeune (novembre 2010)
  • H.S. El gladiator contre mango (avril 2010) : Album offert pour l'achat de trois titres des Humanoïdes Associés. Scénario de Jerry Frissen illustré par 38 dessinateurs.

Figurines[modifier | modifier le code]

Certains personnages de Lucha Libre ont fait l'objet d'une adaptation sous forme de figurines en vinyle.

Frank Kozik (en), une des icônes de la culture underground américaine, réalise une version de chaque jouet[2].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Lucha Libre », sur http://www.bedetheque.com (consulté le 13 février 2014)
  2. Jerry Frissen, « Mini Gobi par Kozik », sur http://jerryfrissen.blogspot.fr,‎ 2007 (consulté le 20 février 2014)