Canton de Lucerne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Lucerne (canton))
Aller à : navigation, rechercher
Canton de Lucerne
Blason de Canton de Lucerne
Héraldique
Localisation du canton en Suisse
Localisation du canton en Suisse
Noms
Nom allemand Kanton Luzern
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Entrée dans la Confédération 1332
Abréviation LU
Chef-lieu Lucerne
Communes 87[1]
Districts 5[1]
Exécutif Regierungsrat (5 sièges)[2]
Législatif Grosser Rat (120 sièges)[3]
Conseil des États 2 sièges[4]
Conseil national 10 sièges[5]
Démographie
Population 377 610 hab. (31 décembre 2010)
Densité 253 hab./km2
Rang démographique 7e[6]
Langue officielle allemand
Géographie
Coordonnées 47° 05′ N 8° 07′ E / 47.083333333333, 8.1166666666667 ()47° 05′ Nord 8° 07′ Est / 47.083333333333, 8.1166666666667 ()  
Altitude Min. Reuss à Honau 406 m – Max. Brienzer Rothorn[7] 2 350 m
Superficie 149 344 ha = 1 493,44 km2
Rang 9e[8]

Le canton de Lucerne (LU - en allemand Kanton Luzern) est un canton de Suisse.

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Histoire du canton de Lucerne.

La région de Lucerne a été habitée depuis les temps préhistoriques. Après la chute de l'Empire romain, les Alémans s'y installèrent, et quelques monastères apparurent avant l'an mille. La fondation de la ville de Lucerne se situe entre 1180 et 1200. En 1332, Lucerne est la première ville a rejoindre la Confédération des III cantons, bien qu'elle se soit battue aux côtés des Habsbourg lors de la bataille de Morgarten.

Géographie[modifier | modifier le code]

Voir article avec la liste des communes

Le canton de Lucerne est situé aux contreforts nord-ouest des Alpes suisses. Le point culminant est le Brienzer Rothorn à 2 350 m. La superficie du canton est de 1 493 km2. La principale rivière est la rivière Reuss.

Démographie[modifier | modifier le code]

Population[modifier | modifier le code]

Le canton de Lucerne compte 363 475 habitants en 2007, soit 4,8 % de la population totale de la Suisse ; parmi eux, 57 268 (15,8 %) sont étrangers[9]. La densité de population atteint 243 habitants au km², légèrement supérieure à la moyenne suisse.

Religion[modifier | modifier le code]

Plus des deux-tiers des habitants du canton revendiquent l'appartenance au catholicisme romain[10].

Le tableau suivant détaille la population du canton suivant la religion, en 2000[10] :

Religion Population  %
Catholiques romains 248 545 70,9
Protestants 42 926 12,2
Communautés islamiques 13 227 3,8
Chrétiens-orthodoxes 7 801 2,2
Catholiques chrétiens 471 0,1
Communauté de confession juive 399 0,1
Aucune appartenance 20 681 5,9
Autre 16 454 4,7
Total 350 504 100

Note : les intitulés des religions sont ceux donnés par l'Office fédéral de la statistique ; les protestants comprennent les communautés néo-apostoliques et les témoins de Jéhovah ; la catégorie "Autres" inclut les personnes ne se prononçant pas.

Langues[modifier | modifier le code]

La langue officielle du canton est l'allemand.

Le tableau suivant détaille la langue principale des habitants du canton en 2000[11] :

Langue Locuteurs  %
Allemand 311 543 88,9
Langues slaves de l'ex-Yougoslavie 7 829 2,2
Italien 6 801 1,9
Albanais 6 768 1,9
Portugais 3 126 0,9
Espagnol 2 491 0,7
Français 2 053 0,6
Turc 955 0,3
Romanche 388 0,1
Autres 8 550 2,4
Total 350 504 100

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b [xls] « Liste officielle des communes de la Suisse - 01.01.2008 », sur Office fédéral de la statistique (consulté le 8 décembre 2008)
  2. (de) « Regierungsrat », sur lu.ch (consulté le 10 décembre 2008)
  3. (de) « Kantonsrat », sur lu.ch (consulté le 10 décembre 2008)
  4. « Liste des conseillers aux Etats par canton », sur parlement.ch (consulté le 8 décembre 2008)
  5. « Liste des conseillers nationaux par canton », sur parlement.ch (consulté le 8 décembre 2008)
  6. « Population résidante permanente et non permanente selon la région, le sexe, le lieu de naissance et l'état civil, en 2010 », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 15 décembre 2011).
  7. [xls] « Les points culminants des cantons suisses », sur Office fédéral de la statistique (consulté le 8 décembre 2008)
  8. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)
  9. « Cantons, communes — état et structure de la population », Office fédéral de la statistique,‎ 2008 (consulté le 25/11/2008)
  10. a et b « Religions », Office fédéral de la statistique,‎ 2008 (consulté le 25/11/2008)
  11. « Langues », Office fédéral de la statistique,‎ 2008 (consulté le 25/11/2008)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]