Luc Ferrari

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ferrari.

Luc Ferrari

Description de l'image  Luc Ferrari Composer of France.jpg.
Naissance 5 février 1929
Paris, Drapeau de la France France
Décès 22 août 2005 (à 76 ans)
Arezzo, Drapeau de l'Italie Italie
Activité principale compositeur

Luc Ferrari, né le 5 février 1929 à Paris et mort le 22 août 2005 à Arezzo en Italie, est un compositeur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Apprenti de la musique dès son plus jeune âge, Luc Ferrari poursuit ses études de composition et de piano jusqu’à ce qu’une tuberculose dans sa jeunesse interrompe sa carrière pianistique ; il se concentre désormais sur la composition. Pendant cette maladie il a l’occasion d’apprendre par voie de radio, à connaître les novateurs comme Schönberg, Berg, Webern et autres qui le confortent dans sa soif de prendre des distances vis-à-vis des enseignements de ses premiers conservatoires.

Participant de 1954 à 1958 aux cours d’été de Darmstadt, il noue des rencontres amicales avec Karlheinz Stockhausen, Luigi Nono, Luciano Berio, Henri Pousseur, John Cage. Ce dernier, avec Edgard Varèse, et ensuite Pierre Schaeffer, le fortifient encore davantage dans son besoin de briser les barrages qu’imposent les traditions musicales jusqu’alors. Des dogmes, il ne peut qu’en sortir.

Bouleversé par « Déserts » d’Edgard Varèse qu’il écoute également à la radio, il décide immédiatement en 1954 de lui rendre visite à New York. Il profite de ce voyage de plusieurs semaines sur un cargo pour poursuivre ses compositions pour piano.

Son attirance pour la musique concrète et sa collaboration avec Pierre Schaeffer de 1957 à 1966 le conduisent à vouloir élargir la notion même de la musique abstraite, à vouloir déchirer les membranes entre les genres. Il fête l’arrivée des premiers magnétophones portables grâce auxquels il sort des studios pour recueillir les matières pour sa pièce Hétérozygote - sa première composition qu’il appelle - avec un sourire - « musique anecdotique » - : «Je veux absolument que le geste d’aller enregistrer soit l’entrée dans le social. »

Assurément, cette composition de 1963-64, révèle bien son esprit de liberté. Aussi toute son œuvre désormais démontre son attention profonde pour la société, son caractère d’ouverture tous azimut, d’où ses créations dans les domaines les plus divers comme les films ; les écrits, installations ; œuvres symphoniques ou pour ensemble ; œuvres dans lesquelles il associe instruments et son fixé qu’il appelle SM = Son Mémorisé ; concerts-spectacle ; œuvres multimédia ; œuvres électroacoustiques ; Hörspiele (compositions radiophoniques) et aussi, à partir de 1999, travail avec des DJ expérimentaux et improvisation, Dj Olive & Erikm. En dehors de ses dispositions pour le mélange des genres, la sensualité, l’humour, la narration, la perversion, l’anecdotique dont ses œuvres sont parcourues, s’y traduisent de façon quasi constante aussi sa révolte, son désir et son amour de la vie.

Avec les films de 1965-66 pour le Service de la Recherche de l'O.R.T.F, Les grandes répétitions (INA) réalisés avec Gérard Patris, qui cernent l’esprit des compositeurs et innovateurs comme Messiaen, Stockhausen, Varèse, Hermann Scherchen, Cecil Taylor, ce fut la première fois que la télévision française montre l’élaboration d’œuvres contemporaines. Ce sont des documents uniques et convoités dans le monde entier de la musique.

Les Concepts[modifier | modifier le code]

Un autre tournant dans la musique fut pour Ferrari : Presque Rien ou Le Lever du jour au bord de la mer. Cette pièce illustre ou plutôt insinue sans le savoir, une démarche minimaliste dont on parlera beaucoup dans les années qui suivent.

Concept de l’unité[modifier | modifier le code]

En effet, le Presque Rien no 1 ou Le lever du jour au bord de la mer, composé entre 1967 et 1970, est une composition qui matérialise la rupture avec les pratiques électroacoustiques classiques. Elle revendique clairement (plus directement encore que ce qui a été appelé après Hétérozygote, les musiques anecdotiques), le plan-séquence et l'image sonore fixe, sorte de diapositive qui donnerait à entendre une tranche de réel, comme méthode de travail, et comme moyen de se libérer des habitudes. " « Au départ, le concept des Presque Rien n’a rien à voir avec la musique. Il faut se transporter dans l’époque ; dans les années 1960 on disait, le bruit d’un côté, la musique de l’autre. » " Ferrari ne s’est pas laissé prendre à ce jeu. Pour lui, il s’agit de faire quelque chose issu d’un grand désir sans se soucier si cette chose entrait dans une catégorie. Le concept à son avis, ne peut se définir comme genre, comme esthétique ou comme technique mais comme idée. C’est-à-dire que le concept au départ ne peut se comprendre physiquement, mais plutôt comme une impression générale que l’on donne à un corps. Ce concept comprend : - un seul lieu – un seul temps – une certaine acoustique -, ingrédients qu’il développe d’un Presque Rien à l’autre.

Concept de la narration (Presque Rien no 2 – Ainsi continue la nuit dans ma tête multiple)[modifier | modifier le code]

« Presque rien n°2 ; Ainsi continue la nuit dans ma tête multiple » est une composition sonore sortie en 1977 et dure 21min29sec. L’une des principales caractéristiques des Presque Rien est la narration, Non pas dans le sens de raconter une histoire mais plutôt de rendre perceptible le temps indiquant que quelque chose se passe à un endroit. Contrairement aux paysages sonores où le lieu est perceptible, les éléments qu’il utilise et qu’il désigne comme le son du quotidien, incitent, par le concept d’une histoire minimale et non une histoire événementielle, à un voyage dans le temps ; c’est le hasard des sons du quotidien consistant en une substance et appartenant aux gestes quotidiens qui construit le temps. L’intention de raconter est là, mais reste floue.

Concept du mensonge ou la perversion (Presque Rien avec filles)[modifier | modifier le code]

Le concept du mensonge séduit Ferrari et, le fait de le nommer est presque une provocation. C’est dans ce sens que l’on peut aussi utiliser la notion de la perversion. Un concept est relativement abstrait, mais il s’anime avec la modification par le temps. C’est ce qu’il appelle perversion. Puisque c’est lui qui l’a inventé, il n’a aucune raison de rester fidèle à son concept. S’il y a fidélité, c’est celle de sa recherche d’une certaine acoustique.

Concept de la beauté (Presque Rien no 4)[modifier | modifier le code]

Ferrari a cru longtemps et, l’époque aidant, que la beauté était un concept du passé, comme un attribut un peu guimauve et superflu. Il croit dorénavant au contraire, que nous devons nous occuper de la beauté, qu’elle est indispensable à notre réflexion. Ou bien n’avons-nous plus le temps de nous occuper de la beauté parce que la laideur nous horripile ? Vivant depuis quelques années dans une banlieue où tout est laid, déplacé, inharmonique, son sens pour l’harmonie et la beauté lui paraît alors comme une nécessité et nullement comme une bagatelle ou d’une importance secondaire.

Concept de la disparition (Presque Rien no 5, - Presque Rien avec instruments)[modifier | modifier le code]

En effet, les Presque Rien sont à la recherche de la beauté du son, de l’harmonie du son. À la recherche de l’harmonie des relations et des temps. Disparition de la narration. Disparition de l’enregistrement comme souvenir d’un lieu ou d’une situation. Reste une sorte de rapport, une présentation de quelques rares éléments un peu comme une raréfaction et, comment ils trouvent leur place dans le temps. Dans Presque Rien no 5 il s’agit de l’histoire du jeu des objets musicaux.

Exploitation des Concepts[modifier | modifier le code]

« Depuis l'automne 99, j'ai entrepris la composition d'une nouvelle série d'œuvre dont le titre général est Exploitation des Concepts. Il s'agit justement, d'utiliser les concepts expérimentés durant toute ma vie de compositeur, et ceci dans toutes les directions possibles. »

  • Archives sauvées des Eaux (2000)

Exploitation des Concepts 1 (pour 2 CD et un ensemble de vinyles) "L'idée d'utiliser mes archives est née d'une nécessité d'actualiser le support même de ces mémoires – après avoir subi une inondation dans mon Atelier. J'ai en effet des bandes analogiques dans mon atelier qui représentent tous les enregistrements que j'ai faits depuis 1960 et dont je me suis ou non servi. En copiant sur CD ces éléments j'ai été pris de désir de transformer ce travail fastidieux en travail créatif. Et au lieu de copier, je me suis mis à composer."

  • Cycle des souvenirs (1995 - 2000)

Exploitation des Concepts 2 (Installation son et image pour 6 lecteurs de CD et 4 projecteurs vidéo) - (durée indéterminée) "L'utilisation des souvenirs n'est pas une chose nouvelle pour moi qui suis un récidiviste de l'autobiographie. Ce qui est différent ici, c'est l'installation du son et de l'image. De la même manière que je suis un compositeur-preneur de son, je suis là un compositeur preneur d'image. Le cycle des souvenirs signifie aussi que tous les éléments sont architecturés en cycles qui, en se superposant, produisent des rencontres hasardeuses. C'est pour cela que tout est tournant. "

  • Archives Génétiquement Modifiées (2000)

Exploitation des Concepts 3 (sons mémorisés solo) "Une relecture de mes éléments de travail des années 1970 m'a entraînée dans le désir de faire du neuf, sans nostalgie et sans allégeance au passé. C'est aussi l'idée d'exploitation qui m'a donné une liberté très grande et une désinvolture par rapport aux concepts. En effet quand j'en parle il ne s'agit pas de faire reconnaître le concept comme cela se faisait à l'origine, mais d'en retrouver l'idée trente ans après, et comme il se frotte aux autres expériences vécues, comme il se déforme ou prend forme autrement. Ou disparaît. Il s'agit même peut-être d'utiliser de manière provocante de mot "exploitation" comme concept, mais avec légèreté. D'ailleurs je me sens le doit d'exploiter mes idées aussi bien que mes sons. J'écoute, et je fabrique du présent riche d'une certaine mémoire. Ainsi ces archives sont profondément et même peut-être génétiquement modifiées."

  • Tautologies et Environs (2000 - 2001)

Exploitation des Concepts 4 pour 14 instruments amplifiés et sons mémorisés Les "Exploitations des concepts 1, 3 et 4", utilisent pour les sons mémorisées les mêmes éléments mais différemment montés et profondément modifiés. Ici la composition orchestrale qui exploite les idées de tautologie, donne un aspect totalement neuf au son mémorisé. Les idées de tautologie exploitées à l'orchestre sont aussi entendues comme nouvelles, surtout si on se réfère aux "Tautologos" du passé."

  • Exploitation du concept d'autobiographie

"J'ai depuis le début, composé autant de pièces instrumentales ou orchestrales qu'électroacoustiques ou acousmatiques. Pour plus de clarté et pour m'approcher plus précisément de mon sujet, je ne parlerais ici que des œuvres électroacoustiques ou, plus généralement utilisant la technologie. D'abord inconsciemment et de plus en plus consciemment, je me suis rendu compte que je travaillais dans le domaine autobiographique. C'est donc rétrospectivement que je peux parler du moment où je suis entré dans ce concept. C'est vers 1962 alors que je travaillais au projet d'une pièce électroacoustique : Hétérozygote, que cela est arrivé. Je vais donc essayer d'expliquer comment le simple geste de sortir du studio pour chercher des sons à l'extérieur était significatif. Je sortais donc avec un matériel portable qui était ma propriété, c'est-à-dire mes micros et mon magnétophone. C'était mon matériel et c'était moi. Qu'on le veuille où non, j'étais là dans une situation originale de présence et de reconnaissance instrumentale qui faisait de moi, sans que je m'en rende compte, un artisan de l'autobiographie. J'étais présent, je tenais mon micro, j'ouvrais l'enregistrement de mon magnétophone quand je le jugeais bon, je cueillais le son qui passait au moment où je le choisissais. Ce son était mon choix, mon moment de vie qui s'enregistrait sur mon matériel. Autrement dit, pour le cas où la dernière phrase ne serait pas claire, ce geste était compositionnel dans la reconnaissance du son, même indécis, reconnaissant l'objet trouvé comme premier état d'une attitude émotionnelle, qui entraînait inéluctablement l'introduction du compositeur présent comme acteur en temps réel, donc comme autobiographe. " C’est dans cet esprit que sont nés les Hörspiele (compositions radiophoniques) pour le Südwestrundfunk et le Hessischer Rundfunk.

Luc Ferrari voulait rester jeune. La vie de ce jeune homme de 76 ans s’est arrêtée à Arezzo le 22 août 2005.

Discographie depuis 1990[modifier | modifier le code]

  • Acousmatrix
Petite Symphonie Intuitive pour un Paysage de Printemps (1973-74)
Strathoven (1985)
Presque Rien avec filles (1989)
Hétérozygote (1963-64)
BVHAAST 9009 Acousmatrix 3 - 1990
  • Unheimlich Schön
Unheimlich Schön (1971)
Coll. Cinéma pour l'oreille
METAMKINE MKCD008 1993
  • L'Escalier des aveugles
Patajaslotcha (1984) Pièce composée pour Le Bal de la Contemporaine spectacle de Pablo Cueco
L'Escalier des Aveugles (1991)
Xavier Legasa / Donatienne Michel-Dansac / Michel Musseau (song)
Ensemble Le Banquet, Dir. Olivier Dejours
MUSIDISC 201302 - 1993
  • Presque Rien
Music Promenade (1964-69)
Presque Rien no 1 - le lever du jour au bord de la mer (1967-70)
Presque Rien no 2 - ainsi continue la nuit dans ma tête multiple (1977)
Presque Rien avec filles (1989)
MUSIDISC 245172 - 1995
  • Piano-Piano
Suite pour piano (1952)
Antisonate (1953)
Suite Hétéroclite (1955)
Visage I (1956)
Fragments du Journal Intime (1980-82)
Comme une Fantaisie dite des Réminiscences (1989-91)
Christine Lagniel / Michel Maurer (Piano)
Auvidis Montaigne MO 782110 - 1997
  • Cellule 75
Cellule 75 (1975)
Place des Abbesses (1977)
Chris Brown (Piano), William Winant (Perc.)
Tzadik États-Unis - TZ 7033 - 1997
  • Interrupteur / Tautologos III
Interrupteur (1967)
Tautologos III (1970)
Ensemble de Musique Contemporaine de Paris, Dir. Konstantin Simonovitch
Blue Chopsticks États-Unis BC1, distrib. France : Chronowax – 1999
  • Chansons pour le Corps - Et si tout entière maintenant
Chansons pour le Corps
Elise Caron (Chant), Carol Mundinger / Sylvain Frydman (Clar.), Christine Lagniel (Perc.), Michel Maurer (Piano.), Michel Musseau (Synthesizer)
Et si tout entière maintenant (1986-87)
Conte symphonique. (Prix Italia 1987) - Texte de Colette Fellous
Anne Sée (Voix), Nouvel Orchestre Philharmonique, Dir. Yves Prin.
Mode Records États-Unis MODE 81 - 1999
  • Danses Organiques cinéma pour l’oreille
Danses organiques (1971-73)
ELICA mpo-3340 - 1999
en vinyle LP ELICA 4VL 3704 – 2003
  • Far-West News
Far-West News Episode no 1 (1998-99)
Histoire du Plaisir et de la Désolation (1979-81)
Nouvel Orchestre de France, Dir. Michael Luig.
Signature, France ASIN : B00005Q4KU – distribution Harmonia Mundi – 1999
  • 'Cycle des Souvenirs - Exploitation des Concepts no 2
Cycle des Souvenirs - Exploitation des Concepts no 2 (1995-2000)
Blue Chopsticks États-Unis BC8, distrib. France : Chronowax - 2002
  • Tautologos and other early electronic works
Étude aux Accidents (1958)
Étude aux Sons Tendus (1958)
Visage V (1958/59)
Tête et Queue du Dragon (1959-60)
Tautologos I (1961)
Tautologos II (1961)
Und So Weiter pour piano et bande magnétique (1965-66)
(œuvres de 1959 à 1966) EMF et GRM
Gérard Frémy (Piano)
EMF CD 037 - 2003
  • Comedia dell'amore 224 (1992)
Interprètes et compositeurs : Jean-Jacques Birgé, Francis Gorgé, Bernard Vitet et Luc Ferrari
Un Drame Musical Instantané "Opération Blow Up" GRRR 2020 - distrib. France : Orkhêstra / Les Allumés du Jazz - 1992
  • Impro-Micro-Acoustique (2001)
Interprètes et compositeurs : Noël Akchoté, Roland Auzet et Luc Ferrari
Blue Chopsticks, États-Unis BC12 - distrib. France : Chronowax - 2004
  • Cellule 75
Cellule 75 (1975)
Collection de Petites Pièces ou 36 Enfilades pour piano et magnétophone (1985)
Paul Dubuisson (Piano.), Pablo Cueco (Perc.).
La Muse en Circuit France
  • Collection
Collection de Petites Pièces ou 36 Enfilades pour piano et magnétophone (1985)
Jeu du Hasard et de la Détermination (1999)
Michel Maurer (Piano.), Françoise Rivalland (Perc.).
Les Empreintes digitales, France – distribution Abeille Musique (Nocturne) ED13171 – 2004
  • Les Anecdotiques
Les Anecdotiques - Exploitation des Concepts no 6 (2002)
SUB ROSA SR 207 – 2004
Grand Prix 2005 Charles Cros In Memoriam
  • 'Archives sauvées des Eaux
Archives sauvées des Eaux - Exploitation des Concepts no 1 (2000)
Version pour Plastic, Milan 2004. Par Luc Ferrari et Erikm
ANGLE RECORDS LIMITED, Italie CD 0008 – 2004
Grand Prix 2005 Charles Cros In Memoriam
  • Son mémorisé
Presque Rien no 4 (1990-98)
Promenade Symphonique dans un Paysage Musical ou Un jour de fête à El Oued en 1976 (1976-78)
Saliceburry Cocktail (2002)
SUB ROSA, Belgique SR252 2006
  • Far-West News Episodes 2 and 3
Far West News Episode 2 (mai 1999)
Far West News Episode 3 (juin 1999)
BLUE CHOPSTICKS BC16 CD septembre 2006
  • Et tournent les sons
Et tournent les Sons dans la Garrigue - Réflexion sur l'Écriture no 1 (1977)
Archives sauvées des Eaux - Exploitation des Concepts no 3 (2000)
Par l’ensemble Laborintus et Erikm
Césaré 06/03/4/2/1 France septembre 2006. Distr. Metamkine
  • Les ProtoRythmiques
Les ProtoRythmiques (2007)
Erikm (Luc Ferrari) & Thomas Lehn
CD ROOM40 RM417/ mai 2007
  • Didascalies
Rencontres Fortuites (2003) pour alto, piano et SM.
Didascalies (2004) pour alto et piano
Tautologos III (1969)
Par Vincent Royer et Jean-Philippe Collard-Neven
Luc Ferrari face à sa Tautologie – 2 jours avant la fin,
un film de Guy Marc Hinant et Dominique Lohlé
SR261 luc ferrari "didascalies" / cd+ dvd / mai 2007
  • Sonopsys
Passage pour Mimes (1959)
J'ai été coupé (1960-69)
Selbstportrait oder Peinture de Sons ou bien Tonmalerei (1996-97)
Sonopsys 4 - Cahiers Musique Concrète/Acousmatique. Mai 2007
  • in OHM : Early Gurus of Electronic Music / 1943 - 1980
Ellipsis arts…… EA500-4 États-Unis
  • in Asia - Trio d'Argent
Madame de Shanghai (1996)
Michel Boizot / François Daudin Clavaud / Xavier Saint-Bonnet (Flûtes)
Musique d'Aujourd'hui 9701 MDA M7 847 – 1997
  • in An anthology of noise & electronic music / vol. #2
Visage V (1958-59)
SUB ROSA SR200 – 2003
  • in 'Early Modulations : Vintage Volts
Tête et Queue du Dragon (1959-60)
Caipirinha CP219 États-Unis - 2000
  • in Archives GRM – CD 2/5
Étude aux Sons Tendus (1958)
Étude floue (1958)
Étude aux Accidents (1958)
Ina c 1032(2004) ADD – 750 - 276522
  • Chantal, ou le portrait d'une villageoise (1977-78)
Bande magnétique stéréo.
Réalisé en collaboration avec Brunhild Meyer.
Édition digitale en ligne 2008
ROOM 40
  • Archives Génétiquement Modifiées (2000)- SM
  • Société II (1967)
pour quatre solistes et seize instruments (Flûte, hautbois, clarinette, basson, cor, trompette, trombone, 4 violons, 2 altos, 2 violoncelles, 1 contrebasse. Solistes : 1 piano, 3 percussions.)
enregisterment 1968 par l’EIMCP dir. Konstantin Simonovich.
Robot Records, États-Unis
  • A la Recherche du Rythme Perdu
Pour piano et son mémorisé. Par Wilhem Latchoumia
In Wilhem Latchoumia – piano & electronic sounds
Sisyphe013
  • Madame de Shanghai (1996)
Pour 3 flûtes et son mémorisé
In Manuel Zurria repeat !
Schachtel, Zeit C01
« Slow Landing » Luc Ferrari avec Otomo Yoshihide, Camera: Miyaoka Hideyuki et Nishihara Tazz Miyaoka
Disc Callithump CPCD-001
  • Labyrinthe de Violence
Danse
LP chez ALGA MARGHEN
Disque vinyle PLANA-F alga027 - 2009
  • Sexolidad (1982-83)
  • Dialogue Ordinaire avec la Machine (1984)
Elica mpo-4301 – 2009
  • Coffret INA-GRM
en partenariat avec La Muse en Circuit,
contenant 10 CD d’œuvres de sons fixés ainsi que des musiques de film. - 2009 -
  • Madame de Shanghai (1996)
in Hörspiel avec…
8e concours international d'Art Radiophonique MADAME DE SHANGHAI Luc Ferrari - La Muse en Circuit
Muse 9/1/1 - 2009
  • Les Arythmiques (mai-novembre 2003) - électroacoustique
Blue Chopsticks BC9 - 2009
  • Chantal ou le Portrait d'une Villageoise (1977-1978)
pour bande magnétique stéréo - réalisé en collaboration avec Brunhild Meyer.
OHM, Qc 051 9 2009
  • Didascalies 2 ou Trois Personnages en Quête de Notes (2005)
pour deux pianos et un troisième instrument pouvant tenir une note très forte.
Claude Berset et Jean-Philippe Collard-Neven: piano - Vincen Royer: alto
enregistré à la Chaux-de-Fonds, Suisse
disque vinyl Sub Rosa SRV 305- avril 2010
  • Tranquilles Impatiences (2010)
de Brunhild Ferrari recomposant des bandes magnétiques de Luc Ferrari nommées "Exercices d'Improvisation"
disque vinyl Alga Marghen plana-MF alga028 - 2010
  • Ephémère I & II (1974)
pour bande magnétique et instrumentation indéterminée
Ephémère I - l'Ordinateur ça sert à quoi? (novembre 1974)
Ephémère II - Lyon 75) (novembre 1975)
Alga Marghen plana f. 33 NMN 081 - 2010
  • Exercices d'Improvisation (1977)
"suite d'exercices 5 à 7, pouvant faire l'objet d'improvisation individuelle ou collective pour n'importe quel instrument ou groupe d'instruments (8 au maximum). Ils sont destinés à des amateurs, à des professionnels ou à des élèves et peuvent prendre place das des concerts."
par Gol et Brunhild Ferrari
disque vinyl Alga Marghen planam 5 (it) - 2010
  • PIANO & PERCUSSION WORKS
Satoko Inoue piano & Toshiyuki Matsukura percussion
- CONVERSATION INTIME (octobre 1987 - mars 1988) 19:33 Pour piano et percussion
- VISAGE I (1956) 7:21
- SONATINE ELYB POUR PIANO - 7 :44 (1953–54)
- CELLULE 75 - FORCE DU RYTHME ET CADENCE FORCEE (mai - novembre 1975) 32:45
Pour piano, percussions et bande magnétique
hat(now)ART 165
  • LUC FERRARI « Madame de Shanghai » – « Après Presque Rien » - « Visage 2 »
- VISAGE 2 (1955-56) - 10’02
- APRES PRESQUE RIEN (2004) - 31’47 (commande d’Art Zoyd, Ensemble Musique Nouvelle et CCMIX)
- MADAME DE SHANGHAI (1996) - 15’22
Par le Scottish Flute Trio et Ensemble Musiques Nouvelles, Dir. Jean-Paul Dessy
Mode 228 – Feb.2011
  • VISITATION (1er avril 2011) – 25’23
Erikm & Luc Ferrari
L’oiseau de nuit du Cap 15 et celui de Tuchan dans Presque Rien N0 2
Disque vinyle Alga Marghen Planam 18 (it) - 2011
  • SOUVENIR, SOUVENIR
- SUITE (1952)
- SUITE HÉTÉROCLITE
- ANTISONATE
- SONATINE ELYB
- VISAGE I
- COLLECTION DE PETITES PIÈCES OU 36 ENFILADES POUR PIANO ET MAGNÉTOPHONE
piano : Elmar Schrammel
WERGO 67372
  • JETZT ou PROBABLEMENT MON QUOTIDIEN IL EST LA,
DANS LA CONFUSION DES LIEUX ET DES MOMENTS - Hörspiel 1982 - 1 h. 45'
Composition radiophonique.
Production : Hessischer Rundfunk.
Production de la publication: ZKM, Karlsruhe.
WERGO ZKM milestones 2066.2
- Ferrari (r)écouté
Nouvelles compositions avec du matériel sonore de JETZT de:
Tiziana Bertoncini – Antje Vowinckel – Frank Niehusmann – David Fenech – Neele Hülcker
- COMPOSER LA RADIO – DAS RADIO KOMPONIEREN
Extraits d’une conférence de Luc Ferrari (2000)
Production du ZKM, Karlsruhe et WERGO
WERGO - ZKM milestones 2066.2
Ce coffret a obtenu le "Preis der Deutschen Schallplattenkritik - Bestenliste"
  • PROGRAMME COMMUN - Luc + Brunhild Ferrari - Double CD
Luc Ferrari :
MUSIQUE SOCIALISTE, ou PROGRAMME COMMUN POUR CLAVECIN ET BANDE MAGNETIQUE (1972)
Clavecin : Elisabeth Chojnacka
DIDASCALIES 2 ou TROIS PERSONNAGES EN QUÊTE DE NOTES (2005)
pour 2 pianos et un troisième instrument très puissant pouvant tenir une note très forte : alto
Jean-Philippe Collard-Neven et Claude Berset : piano. Vincent Royer : alto
LES EMOIS D’APHRODITE – (1986) Version 1998
pour clarinette, piano, percussion, 2 échantillonneurs, sons mémorisés
par l’ensemble MC BAND, dir. Mary Chun, San Francisco

Brunhild Ferrari - électroacoustique, avec des éléments de Luc Ferrari :

DERIVATIF (2008)
BRUMES DU REVEIL (2009)
TRANQUILLES IMPATIENCES(2010)
Sub Rosa SR363 AB - www.SUBROSA.NET
  • LUC FERRARI PRESQUE RIEN - double disque vinyl
PRESQUE RIEN no 1
PRESQUE RIEN no 2
PRESQUE RIEN AVEC FILLES
PRESQUE RIEN no 4 - La remontée du Village
Recollection GRM 2012 – REGRM 005 et éditions MEGO – INA GRM
  • L. FERRARI
UND SO WEITER pour piano électrique et bande magnétique
Gérard Frémy, Piano
MUSIC PROMENADE mixage originale
réédition du disque vinyle WERGO de 1969 - WER 67752 – 2012

Parution on-line[modifier | modifier le code]

  • COLLECTION DE PETITES PIECES POUR PIANO ET BANDE
par Michel Maurer, piano.
Filmé et interviewé par Haijun Park et Alessandro Mercuri (22min. et 37 min.), diffusé sur ParisLike, 2012 (ISSN 2117-4725)

Parutions CD + DVD[modifier | modifier le code]

  • Didascalies
- Rencontres Fortuites (2003) pour alto, piano et SM.
- Didascalies (2004) pour alto et piano
- Tautologos 3 (1969)
Par Vincent Royer et Jean-Philippe Collard-Neven

+ DVD

  • Luc Ferrari face à sa tautologie - 2 jours avant la fin
Film réalisé par Guy-Marc Hinant et Dominique Lohlé
version française, sous-titré en anglais, filmé lors de la répétition de Tautologos III.
"qui sera la dernière de Luc, en ce début juillet 2005."
Sub Rosa SR261 luc ferrari "didascalies" / cd+ dvd / mai 2007
Ce coffret a obtenu le Coup de Cœur Charles Cros - musique contemporaine printemps 2008 et le grand prix du festival "Filmer à tout prix", à Bruxelles en 2008
  • Presque rien avec Luc Ferrari
Film de Jacqueline Caux et Olivier Pascal – avec Elise Caron – eRikm – Christof Schläger réalisé en 2004.
ELICA VPO-4290
Robot Records 2008
Forced Exposure; Métamkine, Fr.; Die Schachtel, It.; Mimaroglu Music Sales; Die Stadt, Germ.; A-Musik, Cologne, Germ.; Empreintes Digitales, Montreal Can.; Disk Union, Tokyo, Jap.
  • VMR - Vladimir Maïakovski Remix (2007)
DVD par Franck Ancel avec la musique de Luc Ferrari "Programme Commun pour Clavecin et Bande" interprété par Elisabeth Chojnacka.
pour plus de détails: http://franck.ancel.com/atx
  • Les Archives sauvées des Eaux
Luc Ferrari avec Otomo Yoshihide.
« Slow Landing » Luc Ferrari avec Otomo Yoshihide, Caméra: Miyaoka Hideyuki et Nishihara Tazz Miyaoka
Disc Callithump CPCD-001
  • Les Grandes Répétitions (1965-1966)
5 films réalisés de Luc Ferrari et Gérard Patris. Production Service de la Recherche de l'ORTF.
"ET EXPECTO RESURRECTIONEM MORTUORUM" d'Olivier Messiaen
"HOMMAGE A VARESE, portrait-souvenir de témoignages de plusieurs compositeurs
"MOMENTE" de Karlheinz Stockhausen
"QUAND UN HOMME CONSACRE SA VIE À LA MUSIQUE". Portrait de Hermann Scherchen
"CECIL TAYLOR" ou la découverte du free jazz
coffret de DVD par KFilms - juin 2010
http://www.k-films.fr/tmp/k-films_dvdtmp.php?page=185 <http://www.k-films.fr/tmp/k-films_dvdtmp.php?page=185>

Parutions livres[modifier | modifier le code]

  • PRESQUE RIEN AVEC LUC FERRARI
Ouvrage de 260 pages avec photos. Auteur : Jacqueline Caux.
Entretiens avec Jacqueline Caux
Parution: janvier 2001 Éditions Main d’œuvre, Nice - 2002
- traduction en japonais par Ryosuke Shiina (Tokyo, 2006) Luc Ferrari to hotondo nanimo nai. Éditions Gendaishichô-shinsha (2006), Tokyo, Japon.
- traduction en anglais par Jérôme Hansen Almost Nothing with Luc Ferrari
éditions Errant Bodies 2013
  • Sonopsys no 4 Luc Ferrari
Cahiers Musique Concrète / Acousmatique, édité par Licences (ouvrage bilingue)
Dirigé par Alexandre Yterce et créé par Florence Gonot
  • Luc Ferrari Portraits polychromes
édition augmentée par GRM / INA

Liens externes[modifier | modifier le code]