Luc Borrelli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Borelli.
Luc Borrelli
Luc borrelli.jpg
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance 2 juillet 1965
Lieu Marseille (Bouches-du-Rhône)
Décès 3 février 1999 (à 33 ans)
Taille 1,82 m
Période pro. 1986-1999
Poste Gardien de but
Parcours junior
Saisons Club
1978-1986 Drapeau : France ASPTT Marseille
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1986-1993 Drapeau : France Sporting Toulon Var 152 (0)
1993-1995 Drapeau : France Paris SG 8 (0)
1995-1998 Drapeau : France SM Caen 103 (1)
1998-1999 Drapeau : France Olympique lyonnais 0 (0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.

Luc Borrelli est un footballeur français, né le 2 juillet 1965 à Marseille et décédé le 3 février 1999, à 33 ans.

Ce gardien de but réputé pour ses qualités humaines a connu plusieurs clubs français, en première et deuxième division. Il est inhumé au cimetière Saint-Pierre de Marseille.

Carrière[modifier | modifier le code]

Luc Borrelli, qui mesure 1,82 m pour 75 kg, est découvert à l'ASPTT Marseille, son club formateur. Il fut l'un des premiers gardiens issus d'une formation spécifique, celle initiée par Robert Thibes dans les années 1970 pour la formation des gardiens[réf. nécessaire].

Il découvre le haut niveau au Sporting Toulon Var, où il arrive en 1986. Il s'impose progressivement comme le titulaire du poste. Suite à la relégation du club sudiste en 1993, il est recruté par le Paris SG, comme doublure de Bernard Lama. Titulaire pour la seule coupe de la Ligue 1994-1995, il remporte la compétition.

Après deux saisons dans la capitale, il est transféré au SM Caen, tout juste relégué en deuxième division, avec lequel il remporte le championnat dès la première saison. Le club est de nouveau relégué la saison suivante. Après trois saisons comme titulaire en Normandie, Borrelli quitte le club pour l'Olympique lyonnais. Son dernier match à Caen le voit marquer un but sur pénalty. Doublure de Grégory Coupet, il décède en cours de saison dans un accident de la route[1]. Par la suite, l'Olympique lyonnais retire pendant un temps le numéro 16 de l'effectif.

Le Sporting Toulon Var donne son nom à une des tribunes du stade de Bon Rencontre lors de la saison 1999-2000, suite à son décès[2]. Le SM Caen en fait de même au stade Michel-d'Ornano. En septembre 2003, la Populaire B devient la tribune Luc Borrelli.

Sa famille organise chaque année des stages de football pour joueur de champ et gardien de but à Sainte-Tulle, parrainé par de nombreux joueurs professionnels[3].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Luc Borrelli dispute plus de 250 matchs professionnels dans sa carrière[4].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]