Luc Benoist

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Benoist.

Luc Benoist (1893-1980) est un écrivain français également connu sous le pseudonyme de Luc-Benoist.

D'abord conservateur de musée, puis historien de l'art, Luc Benoist a publié de nombreux ouvrages sur l'histoire de l'art. Il s'est également intéressé à la spiritualité, puis à l'ésotérisme et au symbolisme, notamment après s'être intéressé à la métaphysique orientale et à l'œuvre de René Guénon[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il été conservateur adjoint du château de Versailles[2], conservateur honoraire des Musées de France et conservateur du Musée des beaux-arts de Nantes (1947-1959).

À partir de 1928, il découvre deux livres de René Guénon et l'œuvre de cet auteur opérera chez lui une complète réorientation intellectuelle[1]. En 1939, Jean Paulhan lui avait commandé un article sur l'œuvre de Guénon pour La Nouvelle Revue française, qui ne fut publié qu'en 1943[2]. Correspondant de Guénon alors installé au Caire, il collaborait régulièrement à la revue Études Traditionnelles[2].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Adolescentines, Paris, A. Bessire, 1921.
  • " Les Tissus, la tapisserie, les tapis ", Paris, F. Rieder et Cie, 1926.
  • La Sculpture romantique, Paris, La Renaissance du Livre, 1928, .
  • Coysevox, Paris, Plon, « Les Maîtres de l'art », 1930.
  • La Cuisine des anges. Une esthétique de la pensée, 1930. Extrait de la Revue universelle, 1er juin - 1er juillet, 1930 ; rééd. avec une préface de Gabriel Marcel, Paris, R. Helleu, 1932 ; rééd. sous le titre La Cuisine des anges. Essai sur la formation du langage suivi de Littérature et tradition, dessins de Gregorio Prieto, Rennes, Éditions AWAC Bretagne, « Tradition universelle », 1978.
  • Siméon, lettre-préface par Jean-Jacques Brousson, portrait par Laure Albin-Guillot, Paris, H. Babou, 1930.
  • Notre-Dame de l'Épine, ouvrage illustré de 38 gravures et 1 plan, Évreux, Paris, Henri Laurens, 1933.
  • (coll.), Les Peintres de fêtes galantes. Le portrait et le paysage: Lancret, Pater, Boucher, Nattier, La Tour, Perronneau, Greuze, Vernet, Hubert Robert, Moreau l'aîné, avec des textes de Luc Benoist, Louis Réau, Henri Puvis de Chavannes, Robert Rey, Paris, A. Skira, 1938.
  • Art du monde, la spiritualité du métier, Paris, Gallimard, 1941.
  • Michel-Ange, Paris, Éditions de Cluny, 1941.
  • Versailles et la monarchie, Paris, Editions de Cluny, 1947.
  • La Sculpture en Europe, avec 116 dessins de Jean Bartlett, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Que sais-je ? », 1949.
  • Musées et muséologie, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Que sais-je ? », 1960.
  • L'Ésotérisme, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Que sais-je ? », 1963.
  • Le Compagnonnage et les métiers, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Que sais-je ? », 1966.
  • Histoire de la peinture, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Que sais-je ? », 1970.
  • Signes, symboles et mythes, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Que sais-je ? », 1975.
  • Visages et paysages de Luce Gabourg, Nantes, S. Chiffoleau, 1978.
  • Le Château des ducs de Bretagne et ses collections, Nantes, Chiffoleau, 1979.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b c.f. son Avant-Propos dans L'Art du Monde, la spiritualité du métier, Paris, Gallimard, 1939.
  2. a, b et c Avant-propos aux extraits de l'article L'oeuvre de René Guénon, de Luc Benoist, dans Symbole.