Luís Miguel Cintra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cintra (homonymie).

Luís Miguel Cintra

Naissance (64 ans)
Madrid, Espagne
Nationalité Portugal Portugaise
Profession Acteur, scénariste, metteur en scène et traducteur
Films notables Le Soulier de satin
Casa de Lava
Le Couvent
La Lettre
Capitaines d'avril
The Dancer Upstairs
Le Cinquième Empire

Luís Miguel Cintra, né le à Madrid, est un comédien de théâtre et de cinéma, scénariste, metteur en scène et traducteur portugais.

Acteur fétiche de Manoel de Oliveira, au même titre que Diogo Dória et Leonor Silveira, il a été dirigé par le réalisateur portugais dans 17 films et est le narrateur de son documentaire de 58 minutes, en 1983, Lisbonne culturelle.

Jeune cofondateur de la troupe théâtrale Teatro da Cornucópia, en 1973, il est l'un des artisans du renouveau du théâtre portugais et de son ouverture aux auteurs étrangers après la Révolution des œillets, amplifiés par l'entrée du Portugal dans l'Union européenne le et la manne financière dont ce pays a bénéficié, dès lors, via les fonds structurels européens[réf. nécessaire].

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils du philologue et linguiste Luís Filipe Lindley Cintra, Luís Miguel Cintra s'initie au théâtre en 1968 dans la compagnie théâtrale Grupo de Teatro de Letras, de la faculté de lettres de l'université de Lisbonne où il est étudiant en philologie romane. Il joue dans les pièces La Farce des physiciens de Gil Vicente, O Avejão de Raul Brandão (pt), Les Troyennes d'Euripide et signe également la mise en scène de Anfitrião ou Júpiter e Alcmena d'António José da Silva.

La bourse de la Fondation Calouste-Gulbenkian, dont il est bénéficiaire, lui permet de suivre les cours d'art dramatique de la Bristol Old Vic Theatre School, de 1970 à 1972 et, parallèlement, il est critique de théâtre pour la revue O Tempo e o Modo et Crítica.

Le théâtre[modifier | modifier le code]

De retour au Portugal, il est, en 1973, le cofondateur, avec Jorge Silva Melo de la compagnie théâtrale Teatro da Cornucópia, hébergée au Teatro do Bairro Alto à Lisbonne et baptisée du nom d'un personnage de Anfitrião ou Júpiter e Alcmena.

Parallèlement à ses fonctions au sein de cette compagnie, il dirige la collection Théâtre des Éditions Seara nova et des Éditions Ulmeiro et, de 1973 à 1974, il est professeur d'interprétation à l'école de théâtre du Conservatoire national.

Le répertoire du Teatro da Cornucópia[1][modifier | modifier le code]

Jusqu'à la Révolution des œillets, le répertoire du Teatro do Cornucópia se compose de classiques, Le Misanthrope ou l'Atrabilaire amoureux de Molière, L'Île des esclaves et Le Legs de Marivaux, La Locandiera de Carlo Goldoni, L'Amoureuse discrète de Félix Lope de Vega. La fin de la censure est l'occasion pour Luís Miguel Cintra de proposer à ses compatriotes des auteurs et des pièces méconnus et, avec un temps de réaction inouï, Grand-peur et misère du Troisième Reich de Bertolt Brecht est au programme du Teatro da Cornucópia le .

En 1979, à la fin de la codirection avec Jorge Silva Melo, le répertoire de la troupe est composée, aux côtés des classiques, de 5 pièces du début du XXe siècle, Grand-peur et misère du Troisième Reich et Tambours dans la nuit de Bertolt Brecht, Les Petits Bourgeois de Maxime Gorki, Casimir et Caroline d'Ödön von Horváth et des sketchs de Karl Valentin, de 6 pièces contemporaines, Les Musiques magiques de Catherine Dasté, Ah Q (ah Kiou), de Bernard Chartreux et Jean Jourdheuil, Concert à la carte et Haute Autriche de Franz Xaver Kroetz, L'Entraînement du champion avant la course, de Michel Deutsch et Auto da Família, de Fiama Hasse Pais Brandão.

Au fil des années, le répertoire s'est naturellement enrichi et, à ce jour, les pièces de plus de 60 auteurs ont été jouées.

Ses mises en scène de théâtre au Teatro do Bairro Alto[modifier | modifier le code]

Le cinéma[modifier | modifier le code]

Luís Miguel Cintra fait ses débuts au cinéma en 1970 dans un court métrage de João César Monteiro, puis deux ans plus tard dans le film A Pousada das Chagas de Paulo Soares da Rocha.

Si sa carrière au cinéma est moins prolifique que celle au théâtre, il figure néanmoins au générique d’une cinquantaine de films, quasi exclusivement de réalisateurs portugais. Il a tourné seulement cinq fois sous la direction de cinéastes étrangers, en 1987 dans le film Terre étrangère du suisse Luc Bondy, en 1992 dans Villa Mauresque de Patrick Mimouni, en 2002 dans The Dancer Upstairs de John Malkovich, en 2003 dans Les jours où je n'existe pas de Jean-Charles Fitoussi et en 2012 dans L'Enclos du temps du même Jean-Charles Fitoussi.

De 1983 à 1985, Luís Miguel Cintra enseigne la direction d'acteurs à l'école de cinéma du Conservatoire national.

Filmographie[modifier | modifier le code]

comme acteur[modifier | modifier le code]
comme scénariste[modifier | modifier le code]

Ses mises en scène de théâtre d'opéra[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le répertoire du Teatro da Cornucópia (1973 - 1979) [PDF], sur le site msh.clermont.fr
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q, r, s, t, u, v, w, x, y, z, aa, ab, ac, ad, ae, af, ag, ah, ai, aj, ak, al, am, an, ao, ap, aq, ar, as, at, au, av, aw, ax, ay, az, ba, bb, bc, bd, be et bf Également acteur
  3. a et b Conjointement avec Jorge Silva Melo
  4. a et b Conjointement avec Cristina Reis et Jorge Silva Melo
  5. Conjointement avec Cristina Reis
  6. Conjointement avec Anne Consigny
  7. Acteur dans Mauser uniquement

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]