Luís Herrera Campíns

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Herrera.


Politique au Venezuela
Image illustrative de l'article Luís Herrera Campíns

Luís Antonio Herrera Campíns (né le à Acarigua, État de Portuguesa, Venezuela et mort le à Caracas, Venezuela), est un homme politique venezuelien. Il fut président de la République du Venezuela entre 1979 et 1984.

Membre du parti social chrétien COPEI, député, sénateur et président du pays ; Rafael Caldera et lui ont été les deux seuls représentants de ce parti à la fonction de président du Venezuela.

Le gouvernement de Herrera fit des efforts dans les domaines de la culture et de l'éducation. Son mandat se distingue par l'inauguration du Théâtre Teresa Carreño et du Métro de Caracas.

Des mesures économiques furent aussi prises sous son gouvernement. Elles reflétaient le début d'une importante crise économique résultant de l'immense dette extérieure qu'avaient laissé les gouvernements antérieurs, et la diminution supposée des réserves internationales à travers la fuite de capitaux. La plus connue de ces mesures eut lieu le "vendredi noir", , au cours duquel on dévalua la monnaie de 4,10 à 15 bolívars pour un dollar.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Précédé par Luís Herrera Campíns Suivi par
Carlos Andrés Pérez
Présidents du Venezuela
1979–1984
Jaime Lusinchi