Loyola de Palacio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Palacio.
Loyola de Palacio
Loyola de Palacio en 2004.
Loyola de Palacio en 2004.
Fonctions
Vice-présidente de la Commission européenne,
chargée des Relations avec le Parlement

Commissaire européenne aux Transports et à l'Énergie
16 septembre 199922 novembre 2004
Président Romano Prodi
Prédécesseur Leon Brittan (Vice-président)
Marcelino Oreja (Parlement)
Neil Kinnock (Transports)
Chrístos Papoutsís (Énergie)
Successeur Margot Wallström (VP et Parlement)
Jacques Barrot (Transports)
Andris Piebalgs (Énergie)
Députée européenne d'Espagne
20 juillet15 septembre 1999
Élection 13 juin 1999
Législature 5e
Ministre de l'Agriculture, de la Pêche
et de l'Alimentation d'Espagne
6 mai 199630 avril 1999
Président du gouvernement José María Aznar
Prédécesseur Luis Atienza
Successeur Jesús Posada
Biographie
Nom de naissance Loyola de Palacio y del Valle Lersundi
Date de naissance 16 septembre 1950
Lieu de naissance Madrid (Espagne)
Date de décès 13 décembre 2006 (à 56 ans)
Lieu de décès Madrid (Espagne)
Parti politique Parti populaire
Diplômé de Université Complutense de Madrid

Loyola de Palacio
Ministres de l'Agriculture de l'Espagne
Commissaires européens aux Transports
Commissaires européens à l'Énergie

Loyola de Palacio y del Valle Lersundi (née le 16 septembre 1950 à Madrid et décédée le 13 décembre 2006 à Madrid), est une personnalité politique espagnole et de l'Union européenne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir fait ses études au lycée français de Madrid, elle obtient une licence en droit de l'université Complutense de Madrid. Elle est docteur honoris causa en économie maritime et transports de l'université de Genève.

Peu après ses 22 ans, sa mère décède d'un cancer du poumon, maladie dont elle décédera elle-même. Elle prend alors en charge la vie de sa famille, dont fait partie Ana Palacio.

De 1979 à 1982, elle est secrétaire générale technique de la Fédération des associations de presse.

À la fin du mois d'août 2006, Loyola de Palacio apprend qu'elle est atteinte d'une forme de cancer à la fois complexe et déjà avancé. Elle commence à recevoir un traitement dans un hôpital de Houston avant de revenir en Espagne. Elle décède soudainement le 13 décembre de la même année à l'hôpital du Douze Octobre à Madrid.

Loyola de Palacio repose dans le caveau familial, à Deva (Guipúzcoa).

Vie politique[modifier | modifier le code]

En Espagne[modifier | modifier le code]

Elle participe à la fondation des Nouvelles générations (NNGG) d'Alliance populaire, dont elle devient secrétaire générale entre 1977 et 1978.

De 1983 à 1986, elle occupe le poste de secrétaire générale technique du groupe conservateur au Congrès des députés, puis au Sénat, avant d'entrer dans la vie politique proprement dite en obtenant un mandat de sénatrice pour Ségovie entre 1986 et 1989.

Lors des législatives de 1989, elle est élue députée de la province de Ségovie et devient porte-parole adjointe du groupe du Parti populaire aux côtés de Rodrigo Rato, et ce jusqu'à la victoire de son parti aux élections générales de 1996.

Le 6 mai 1996, elle devient ministre de l'Agriculture, de la Pêche et de l'Alimentation du premier gouvernement de José María Aznar. Au cours de son mandat, elle doit faire face à l'Affaire du lin (multiplication des surfaces cultivées par les paysans grâce aux aides de la PAC). Les tribunaux la déclare innocente en 2006. Elle démissionne cependant le 30 avril 1999, afin de se présenter aux élections européennes du mois de juin, que le PP remporte amplement.

En septembre 2006, le XXIIe Congrès national des NNGG la nomme Secrétaire générale fondatrice d'honneur en raison de son passé à la tête de l'organisation de jeunesse du PP.

Dans l'Union européenne[modifier | modifier le code]

Suite à sa victoire, elle devient présidente des députés élus en Espagne au sein du groupe du Parti populaire européen au Parlement européen. Par la suite, elle est nommée vice-présidente de la Commission européenne chargée des Relations avec le Parlement et commissaire aux Transports et à l'Énergie, et ce jusqu'à la fin du mandat de la Commission (novembre 2004).

Loyola de Palacio est la première femme à occuper une vice-présidence de la Commission européenne, et lance notamment le système de positionnement par satellite Galileo.

Après avoir quitté la Commission, elle devient présidente du conseil de politique extérieur du Parti populaire européen. Par ailleurs, son nom est évoqué pour remplacer José María Aznar à la tête du PP en 2004, ou être candidate de la droite aux régionales au Pays basque espagnol, sa famille en étant originaire et elle même parlant le basque.

Après sa mort, la Commission européenne a décidé de créer une chaire de recherches dédiée à la politique énergétique européenne[1]. La Loyola de Palacio Chair a été créée en octobre 2008 et depuis elle est attachée au Robert Schuman Centre for Advanced Studies de l'European University Institute.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]