Low-tech

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'anglicisme low-tech ou basse technologie, par opposition à high-tech, est attribué à des techniques apparemment simples, économiques et populaires. Elles peuvent faire appel au recyclage de machines récemment tombées en désuétude.

La revendication de l'usage des low-tech témoigne de la volonté de s'opposer aux modes technologiques, considérées comme mercantiles, avilissantes et déraisonnables écologiquement.

Exemples d'usages[modifier | modifier le code]

« Certains artistes contemporains disent faire usage des Low-tech dans leurs pratiques, notamment dans les domaines de l'Art numérique, des Arts scientifiques, du net art, de la Musique bruitiste, de la Musique électroacoustique ou de la Musique électronique. » [1]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Le Low Tech au top », Miguel de Serrault,‎ 29 janvier 2011

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Philippe Bihouix, L'Âge des low tech. Vers une civilisation techniquement soutenable, Le Seuil, collection Anthropocène, 2014

Voir aussi[modifier | modifier le code]