Love Among the Ruins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Amour parmi les ruines

Love among the Ruins, tableau de Edward Burne-Jones.

Love Among the Ruins (« Amour parmi les ruines ») est le premier poème écrit par Robert Browning dans sa série de poèmes Hommes et femmes, publiée en 1855.


Aspects stylistiques[modifier | modifier le code]

La première strophe du poème est la suivante :

Where the quiet-coloured end of evening smiles,
Miles and miles
On the solitary pastures where our sheep
Half-asleep
Tinkle homeward thro' the twilight, stray or stop
As they crop---
Was the site once of a city great and gay,
(So they say)
Of our country's very capital, its prince
Ages since
Held his court in, gathered councils, wielding far
Peace or war.

Là où sourit la fin du soir que colore la quiétude
Miles après miles
Sur les pâturages solitaires où nos moutons
À demi endormis
Reviennent tintinabulant au crépuscule, s'égarent ou s'arrêtent
Pour brouter---
Se trouvait jadis un cité grande et gaie,
(À ce qu'on dit)
De notre pays la capitale elle-même, où son prince
Il y a des siècles
Tenait sa cour, réunissait ses conseils, menait au loin
La paix ou la guerre.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]


Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]