Loup II de Gascogne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Loup II de Gascogne est un aristocrate de l'époque carolingienne, duc de Gascogne de 769 à 778.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il descend probablement de Loup Ier, duc d'Aquitaine et de Gascogne vers 675.

Il est cité en 769 quand son allié Hunald, duc d’Aquitaine se réfugie dans ses domaines après avoir été vaincu par Charlemagne. Ne voulant pas subir le courroux du roi des Francs, Loup préfère livrer son allié aux Francs.

En 778, il est mis en cause par certains historiens[1], se basant sur la fausse charte d'Alaon, dans l'opération contre l’arrière-garde de l’armée de Charlemagne revenant du siège de Saragosse. Loup aurait payé cher cette bataille, popularisée dans la chanson de Roland, car le roi le fait prisonnier et il est exécuté après procès[2]. On ne sait pas quand il meurt. Son fils Sanche Loup est encore gardé en otage à la cour en 801.

Descendance[modifier | modifier le code]

Il a eu au moins deux fils :

  • Sanche Loup, duc de Gascogne de 801 à 816 ;
  • Garcia Loup, comte de Dax, mort en 816.

On peut également lui ajouter de manière hypothétique[3] un troisième fils :

et deux filles :

Annexe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Justin Monlezun, Histoire de la Gascogne,‎ 1864 (lire en ligne)
  2. Renée Mussot-Goulard, Histoire de la Gascogne, vol. 462, Paris, Presses Universitaires de France, coll. « Que sais-je ? »,‎ 1996, 127 p. (ISBN 2-13-047519-1, présentation en ligne)
  3. Christian Settipani, La Noblesse du Midi Carolingien, Oxford, Linacre College, Unit for Prosopographical Research, coll. « Prosopographica et Genealogica »,‎ 2004, 388 p. (ISBN 1-900934-04-3), p. 109