Loup III Centulle de Vasconie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Loup III Centulle est duc de Vasconie en 818 et banni en 819[1], fils de Centulle, petit-fils probable de Loup II.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 816, Sanche Loup, duc de Vasconie, et son frère Garcia Loup, comte de Dax, avaient été tués lors d’une bataille contre les Maures, et le duché de Vasconie est confié à Loup Centulle et à Garcia (Ier) Semen son frère.

En 817, Louis le Pieux confie le royaume d’Aquitaine à son fils Pépin Ier. Celui-ci assisté de ses parents Guérin, comte d'Auvergne et de Bernard de Septimanie, comte de Toulouse, commet rapidement de nombreuses maladresses, écartant et disgraciant des seigneurs locaux et assassinant des évêques, comme Jean d’Auch en 820.

En 819 Loup Centulle et Garcia (Ier) Semen de Vasconie se révoltent contre Bérenger comte de Toulouse et Warin comte d'Auvergne, mais ils sont vaincus. Garcia (Garuhand) « homme d'une remarquable folie » est tué tandis que Loup est exilé[2].

Descendance[modifier | modifier le code]

Classiquement, on lui attribue au moins deux fils :

Mais cette affirmation est basée sur la charte d’Alaon, prétendument datée de 845 et qui se révéla être un faux du XVIIe siècle.

On considère actuellement[3] qu’il est le grand-père d’un autre Loup, lui-même père de Raymond, comte de Pallars, d’Unifred, de Dadilde, mariée au roi García II de Navarre, et probablement de Donat Loup, comte de Bigorre.

Quant à Centulle Loup de Béarn, son nom indique bien une parenté avec la maison de Vasconie, mais on ignore par quel lien.

Annexe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean de Jaurgain, La Vasconie : étude historique et critique sur les origines du royaume de Navarre, du duché de Gascogne, des comtés de Comminges, d'Aragon, de Foix, de Bigorre, d'Alava & de Biscaye, de la vicomté de Béarn et des grands fiefs du duché de Gascogne, t. 1, PyréMonde (Ed.Régionalismes),‎ 1898, 441 p. (ISBN 2846181446 et 9782846181846, lire en ligne)
  2. Eginhard Vie de Louis le Pieux AD 819
  3. Christian Settipani, Ibid, page 14 et 16.

Articles connexes[modifier | modifier le code]