Louma

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Une Louma en tournage

Une Louma est une grue de prise de vues à laquelle est fixée une caméra, film ou vidéo, munie d'un système de contrôle à distance. Ce dispositif a été mis au point par deux Français, Jean-Marie Lavalou et Alain Masseron, d'où le nom, composé à partir des patronymes LavaLOU et MAsseron. La Louma fut la première grue permettant de télécommander la caméra depuis le sol. Louma est une marque déposée.

Histoire[modifier | modifier le code]

Elle fut développée dans le cadre de l' Établissement Cinématographique et Photographique des Armées[1], pour résoudre un problème de travelling dans un sous-marin ; certaines parties étaient en bois. Les créateurs continuèrent de travailler sur la grue, et c'est Polanski qui lui fait confiance avec le long plan du générique du film Le Locataire (film) (1976). Les créateurs, souhaitant montrer leur invention à Steven Spielberg, l'installèrent sur le toit de son hôtel au cours du Festival de Cannes.

Par la suite, Pascal Aubier (Le Chant du départ), et Wim Wenders (L'Ami américain) l'utiliseront également. Elle fait son apparition dans les fictions télévisées, puis dans les retransmissions de concerts notamment.

Connue dans le monde entier, la Louma a obtenu un Oscar technique en 2005, ce qui est exceptionnel pour une machine inventée trente ans auparavant.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Munie d'un bras rigide modulaire, de 90 centimètres à 9,70 mètres de long à partir du point de pivot, la louma permet des mouvements de caméra très variés. L'opérateur contrôle le cadre sur un moniteur vidéo, à partir d'une régie dotée de manivelles, comme une tête classique.

Dans le même mouvement, l'axe optique peut aller d'une hauteur de 15 cm à plus de 8 mètres ; ce débattement vertical est augmenté si la Louma est installée en surplomb. La Louma est entièrement démontable.

La tête est équilibrée dans tous les axes (rotation autour de l'axe optique, panoramique vertical et horizontal) autour du centre d'inertie de la masse qu'elle forme avec la caméra. L'effort mécanique des moteurs étant ainsi réduit, cela apporte une grande fluidité aux mouvements.

Par ailleurs, le bras (flèche) de la grue lui-même est équilibré autour de son centre d'inertie, de manière à ce qu'il reste immobile quelle que soit sa position. De ce fait, la Louma est une grue dont le chef-machiniste peut lâcher le bras quelle que soit sa position, sans qu'il cherche à revenir à sa position d'équilibre. Ce bras équilibré dans toutes ses positions permet au chef-machiniste une grande aisance dans l'exécution des mouvements, et une économie en termes d'effort physique.

La Louma dispose également d'un dispositif d'aide au cadre. Appelé SmartPan, inventé par Nicolas Pollacchi et Andy Romanoff, réglable selon la sensibilité de l'opérateur, il compense automatiquement le panoramique de la tête caméra en sens inverse de celui du bras de la grue. Cela permet au cadreur d'éviter de mouliner de la main droite pendant un panoramique de grande ampleur ; mais il reste totalement maître de son cadre, qu'il peut modifier à tout moment pendant le mouvement d'appareil. Seule la Louma dispose d'une telle aide au cadre.

La Louma 2[modifier | modifier le code]

La nouvelle génération (Louma 2) est une grue télescopique de 9,75 m. Son mécanisme permet de modifier la longueur de la flèche pendant l'opération, ce qui permet, par exemple, de transformer le mouvement de rotation en véritable travelling (frontal, arrière ou latéral), dont tous les paramètres (hauteur caméra, places d'arrivée et de départ, vitesse...) sont modifiables à volonté.

Elle bénéficie d'une assistance informatique qui aide le cadreur et le machiniste à accomplir des mouvements de caméra complexes (modification automatique de la longueur de la flèche en compensation de l'arc de la grue pour réaliser un travelling droit). Elle dispose aussi du système « Back Pan », qui est une compensation automatique de la tête caméra lors du débattement du bras.

La Louma 2 possède sa propre tête 2 ou 3 axes, commandée par manivelles, mais elle peut aussi être équipée d'autres têtes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]