Louise Vallory

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Louise Vallory

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

 

Nom de naissance Louise Boullay
Autres noms Louise Vallory
Activités Femme de lettres
Naissance 15 avril 1824
Alençon
Décès 28 mars 1879 (à 54 ans)
Paris
Langue d'écriture  
Mouvement  
Genres  

Louise Boullay, dite Louise Vallory, née à Alençon le 15 avril 1824 et morte à Paris le 28 mars 1879, est une romancière française.

Liée à George Sand, Jules Michelet et Félicien David, Louise Boullay a publié, sous le nom de « Louise Vallory », qui était celui de sa mère, les récits de ses voyages d’observation, dans des revues littéraires de l’époque.

Pour s’être aventurée dans un domaine considéré par les hommes comme leur étant réservé, elle fut victime de persécutions journalistiques : Villemessant fut particulièrement cruel, dans le Figaro du 28 novembre 1861, à propos d’Un amour vrai.

Les romans Un amour vrai et À l’aventure en Algérie lui vaudront une certaine considération alors que la semi autobiographie Madame Hilaire, dont le bovarysme est patent, avait fait scandale lorsque des Alençonnais, avaient cru, non sans raison, s’y reconnaître.

Louise Boullay épousa, le 22 avril 1844, Ambroise Ernult-Descoutures, notaire à Domfront, puis à la mort de celui-ci, en secondes noces, en 1851, Auguste Mesnier, avoué à Versailles, qui s’éteindra en 1854. Elle est la mère du poète Raynold Ernult-Descoutures.

À sa mort, elle légua à sa ville natale d’Alençon une rente pour l’éducation d’un jeune homme, et des objets d’art qui sont au Musée de cette ville. On connaît un portrait de Louise Vallory par Nonanteuil.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Madame Hilaire, Paris, Hachette-Dentu, 1859 ;
  • Un amour vrai, Paris, Hachette-Dentu, 1861 ;
  • À l’aventure en Algérie, Paris, J. Hetzel, 1863.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Noémi-Noire Oursel, Nouvelle Biographie normande, t. 1, Paris, Picard, 1886, p. 120.
  • Bulletin de la Société historique et archéologique de l’Orne, 1945.