Louise Hay (mathématicienne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hay.
Page d'aide sur l'homonymie Ne pas confondre avec l'écrivain américain Louise Hay.
Louise Hay

Louise Hay (14 juin 1935 - 28 octobre 1989) est une mathématicienne américaine. Elle a été membre fondatrice de l'Association for Women in Mathematics.

Biographie[modifier | modifier le code]

Louise Hay (née Szmir / Schmir) naît à Metz le 14 juin 1935. Sa famille, d'origine polonaise, émigre à New York en 1946, après avoir passé une partie de la Seconde Guerre mondiale réfugiée en Suisse. Louise Hay fait des études de mathématiques au Swarthmore College. Diplômée en 1956, elle poursuit ses études à l'Université Cornell, où elle obtient une maîtrise en 1959. Son mémoire de maîtrise s'intitule An Axiomatization of the Infinitely Many-Valued Predicate Calculus. Elle enseigne alors à Mount Holyoke College. Louise Hay prépare ensuite un doctorat en mathématiques à l'Université Cornell, terminant sa thèse sur la théorie de la récursivité en 1965. Elle enseigne de nouveau au Mount Holyoke College, puis à l'Université de l'Illinois à Chicago à partir de 1968.

En 1980, Louise Hay est nommé Chef du Département de mathématiques, qui deviendra plus tard le Département de Mathématiques, Statistiques et Informatique, devenant à ce moment l'une des premières femmes à diriger un Département de recherche en mathématiques aux États-Unis. Elle resta à la tête de ce département jusqu'à son décès en 1989.

Louise Hay est réputée dans le monde scientifique pour ses recherches en logique mathématique et en informatique théorique. Le Comité de l'Association pour les femmes en mathématiques a créé le « Prix Louise Hay » pour récompenser les contributions à l'enseignement des mathématiques[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Louise Hay Award for Contribution to Mathematics Education[1]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Louise Hay, « How I became a mathematician », Newsletter of the Association for Women in Mathematics, 1989, p. 8-10)
  • Robert I. Soare, « Louise Hay: 1935-1989 », Newsletter of the Association for Women in Mathematics, 1990, p. 3-4
  • Rhonda Hughes, Fond Remembrances of Louise Hay, Newsletter of the Association for Women in Mathematics, 1990, p. 4-6)

Liens externes[modifier | modifier le code]