Louise Drevet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Louise Drevet

Louise Drevet, née Marie-Louise Chaffanel à Grenoble (1836-1898), est une romancière dauphinoise.

Elle puise son inspiration dans l'histoire régionale du Dauphiné, écrivant de nombreux romans historiques et d'aventures et transcrivant des contes de tradition orale. Elle écrit aussi sous le pseudonyme de Léo Ferry avec un tel succès qu'elle est surnommée le Walter Scott dauphinois. Ses contes sont lus dans toutes les écoles dauphinoises.

Elle épouse Xavier Drevet, éditeur, et fonde avec lui la revue littéraire Le Dauphiné dans laquelle elle écrit de nombreux articles.

Louise Drevet est élue membre de la Société des gens de Lettres et officier de l’Instruction civique.

En 1904, la revue Le Dauphiné sera reprise par Les Affiches de Grenoble et du Dauphiné à la mort de Xavier Drevet, six ans après celle de son épouse.

Louise Drevet est inhumée au cimetière Saint-Roch de Grenoble.

Une rue de la ville porte son nom.

Ses œuvres[modifier | modifier le code]

Parmi les soixante ouvrages :

  • Nouvelles et légendes dauphinoises
  • La Dernière Dauphine, Béatrix de Hongrie
  • Le Petit-fils de Bayard
  • Philis de Charce
  • Dauphiné bon cœur
  • Iserette
  • La Perle du Trièves
  • En Matheysine
  • Les Légendes de Paladru
  • Le Porte-Balle de l'Oisans
  • Une aventure de Mandrin
  • La Chanteuse de Valence
  • Héros sans gloire
  • La Maison des îles du Drac
  • Les Bessonnes du Manilier
  • La Semaine de l'oncle Jean

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lac de Paladru