Louis de Lorraine (1555-1588)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres des familles, voir : Maison de Lorraine et Maison de Guise.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Louis II, Louis de Lorraine, Cardinal de Lorraine et Cardinal de Guise.
Louis II de Lorraine
Image illustrative de l'article Louis de Lorraine (1555-1588)
Louis de Lorraine, cardinal de Guise (approx. entre 1585 et 1588)
Biographie
Naissance 6 juillet 1555
Dampierre-en-Yvelines
Décès 24 décembre 1588 (à 33 ans)
Blois
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
21 février 1578
Par le pape Grégoire XIII
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale 13 mars 1580
Par le card. Charles Ier de Bourbon
Archevêque-duc de Reims
et pair de France
Primat de la Gaule belgique
26 décembre 157424 décembre 1588

Orn ext cardinal duc et pair OSE.svg
Armoiries ducs de Guise.svg
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Louis II de Lorraine, dit le cardinal de Lorraine puis de Guise (né le 6 juillet 1555 à Dampierre - mort le 24 décembre 1588 au château de Blois), appartenait à la célèbre maison de Guise, branche cadette de la maison de Lorraine, qui joua un rôle de premier plan dans la vie politique française au XVIe siècle. Il fut archevêque-duc de Reims de 1574 à 1588.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le troisième fils de François Ier, duc de Guise, et d’Anne d'Este, fille de Renée de France.

Louis de Guise, alors âgé de seulement dix-neuf ans, est nommé archevêque-duc de Reims le 26 décembre 1574, succédant à son oncle le cardinal de Lorraine[1]. Il est nommé abbé de Saint-Denis la même année, puis créé cardinal par le pape Grégoire XIII le 21 février 1578. Il prend alors le nom de cardinal de Guise.

Il fut sacré le 13 mars 1580 par Charles Ier de Bourbon, cardinal de Vendôme, assisté de Mgrs Geoffroy de La Marthonie (évêque d'Amiens) et Claude d'Angennes de Rambouillet (évêque de Noyon).

Le cardinal de Guise a pris une part active aux guerres menées par la Sainte-Ligue aux côtés de son frère le duc de Guise, Henri le Balafré.

Il est assassiné sur ordre du roi Henri III, au château de Blois, le 24 décembre 1588, le lendemain de l'assassinat de son frère, le duc de Guise et fut comme lui brûlé, les cendres jetées à la rivière.

Le pape Sixte Quint, sous prétexte qu'il ne pouvait accepter un crime perpétré sur un cardinal, lança un monitoire d'excommunication contre le roi de France le 5 mai 1589 (en guise d'avertissement). Il s'agissait surtout de mettre la pression sur le roi pour l'empêcher de se réconcilier avec le protestant Henri de Navarre. Henri III tenta de justifier ses actes en prétextant des dangers que les Guise auraient représenté pour la couronne.

Il eut un fils illégitime Louis de Guise.

Armoiries[modifier | modifier le code]

De Lorraine-Guise 
Coupé et parti en 3, au premier fascé de gueules et d'argent (fascé d'argent et de gueules selon le père Anselme, qui est de Hongrie), au second d'azur semé de lys d'or et au lambel de gueules (qui est d'Anjou ancien ou de Naples), au troisième d'argent à la croix potencée d'or, cantonnée de quatre croisettes du même (qui est de Jérusalem), au quatrième d'or aux quatre pals de gueules (qui est d'Aragon), au cinquième parti d'azur semé de lys d'or et à la bourdure de gueules (qui est d'Anjou moderne), au sixième d'azur au lion contourné d'or (d'argent selon le père Anselme), armé, lampassé et couronné de gueules (qui est de Gueldre), au septième d'or au lion de sable armé et lampassé de gueules (qui est de Gueldre), au huitième d'azur semé de croisettes d'or et aux deux bar d'or (qui est de Bar). Sur le tout d'or à la bande de gueules chargé de trois alérions d'argent (qui est de Lorraine). Le tout brisé d'un lambel de gueules.[2],[3]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Atlas historique français, J. Jacott, 1848, p. 90
  2. Bunel 1997, p. Branches cadettes.
  3. Popoff 1996, p. 5.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Pour approndir