Louis de La Cerda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Louis de La Cerda[1] dit Louis d'Espagne (né vers 1291 - mort le 5 juillet 1348 à la Lamotte-du-Rhône), était le troisième fils d'Alphonse de La Cerda et de Mathilde de Brienne.

Louis de La Cerda était l'arrière-petit-fils de Louis IX de France par sa grand-mère maternelle Blanche de France.

Biographie[modifier | modifier le code]

Au service du roi Philippe VI de France, ce dernier le fait comte de Clermont et de Talmont en 1339, puis le nomme amiral de France en 1341. Aux côtés des Français, il se distingue sur les champs de bataille en combattant les Anglais durant la guerre de Cent Ans.

Ayant amassé une grande fortune, il fonde un royaume avec les Îles Canaries. Le 15 novembre 1344, le pape Clément VI[2] le nomme « Roi des Îles fortunées », par sa bulle Tue devotionis sinceritas, en échange d'une rente de 400 florins d'or par an.

En 1306, il épouse en premières noces doña Léonor Pérez de Guzmán († 1341), fille d'Alonso Pérez de Guzmán (1256-1309), d'où 8 enfants ;

En mars 1346, il épouse en secondes noces Guyotte d'Uzès, fille du vicomte Robert Ier d'Uzès.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Généalogie de Louis de La Cerda sur le site FMG
  2. Charles Verlinden, À propos de l'inféodation des Iles Canaries par le pape Clément VI à l'Infant Don Luis de la Cerda (1344) document paru dans le bulletin de l'Institut historique belge de Rome, 1985, no 55-56, p. 75-84

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]