Louis de Duras

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Louis de Duras
Image illustrative de l'article Louis de Duras

Titre 2e comte de Feversham (en)
(16771709)
Autre titre Marquis de Blanquefort (Gironde)
Baron Duras (en)
Prédécesseur George Sondes (en)
Grade militaire « Lieutenant-general »
Commandement 3rd Troop of Horse Guards (en)
1st Troop of Horse Guards (en)
Lord-lieutenant du Kent[1]
Conflits Glorieuse Révolution
Distinctions Chevalier de la Jarretière
Autres fonctions Grand chambellan de la reine douairière[1]
Biographie
Dynastie Maison de Durfort
Famille de Duras
Naissance 1641
Duras
drapeau de la Gascogne Province de Gascogne
Décès 19 avril 1709 (à 68 ans)
Londres
Père Guy Aldonce Ier de Durfort
Mère Elisabeth de La Tour d'Auvergne (1606-1685)
Conjoint Mary Sondes ( † 1679)

Blason Maison Durfort de Lorges.svg

Louis de Duras (1641, Duras, Guyenne[1]19 avril 1709, Londres[1]), marquis de Blanquefort dans la noblesse française[1], baron Duras de Holdenby (1673), puis succédant à George Sondes, 2e comte de Feversham (1677) dans la pairie d'Angleterre[1], est un militaire et diplomate français installé en Angleterre[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le sixième fils de Guy Aldonce de Durfort (1605-1665), marquis de Duras, et de Élisabeth, fille de Henri de la Tour d'Auvergne, duc de Bouillon et maréchal de France[1]. Ses frères sont Guy Aldonce de Durfort (1630-1702), duc de Lorges, et Jacques-Henri (1625-1704), duc de Duras[1].

Au début des années 1660, il entre au service du duc d'York, futur Jacques II d'Angleterre[1] (en 1685). Il prend de l'importance dans ses fonctions auprès du duc, et il est naturalisé anglais par acte du Parlement en 1665[1]. Le 29 janvier 1673, il est créé baron Duras de Holdenby, nommé d'après des terres du Northamptonshire qu'il avait acquises du duc d'York[1].

En 1673-74, il est en France où il est capitaine de cavalerie au service des Français lors de la Guerre de Hollande[1]. De retour en Angleterre, il obtient d'épouser Mary († 1677), fille aînée et cohéritière de Sir Georges Sondes, le 19 mars 1676<[2]. Le 8 avril 1676, ce dernier est créé comte de Feversham, avec une clause prévoyant que Duras peut hériter du titre de son beau-père si ce dernier meurt avant lui[1]. Sa femme meurt le 1er janvier 1677, et son beau-père le 16 avril. Duras devient alors le 2e comte de Feversham[1].

Duras joue aussi un rôle diplomatique pour le roi Charles II d'Angleterre auprès de Louis XIV. Il est envoyé auprès du roi français à Calais en avril 1677, puis comme ambassadeur spécial à Paris en novembre 1677[1]. Il est envoyé pour le féliciter pour la naissance de son petit-fils Louis de France en 1682[1].

Il devient capitaine puis colonel de la troupe de cavalerie royale (les King’s Dragoons) en 1678, et commande en second sous les ordres de James Scott, duc de Monmouth, lors d'une campagne en Flandre[1]. Fin 1679, il entre au service de la reine d'Angleterre, Catherine de Bragance. Il est son Lord Chambellan de 1680 à 1705[1]. En 1682, il obtient l'office de gentleman supplémentaire de la chambre à coucher royale (extra gentleman of the bedchamber)[1]. C'est en cette qualité qu'il est présent au chevet du lit de mort du roi Charles II en 1685[1].

Il n'eut pas de descendance mâle, et ses titres de noblesse s'éteignirent avec lui. Il d'abord inhumé à la chapelle Savoy, puis sa dépouille est transférée en l'abbaye de Westminster (Londres), conformément à sa volonté, le 21 mars 1740[1].

Armoiries[modifier | modifier le code]

Écartelé: aux 1 et 4, d'argent, à la bande d'azur (de Durfort) ; aux 2 et 3, de gueules, au lion d'argent (Lomagne), au lambel de gueules en chef, brochant sur les deux premiers quartiers[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q, r, s, t, u et v Handley 2008.
  2. Seccombe, Kelsey 2006.
  3. Bunel 1997-2011, p. Jacques II.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • (en) Stuart Handley, Duras, Louis, second earl of Feversham (1641–1709) : Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press,‎ janvier 2008 ;
  • (en) Thomas Seccombe, révisé par Sean Kelsey, Sondes, George, first earl of Feversham (1599–1677) : Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press,‎ octobre 2006 ;

Chronologies[modifier | modifier le code]