Louis Wolheim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Louis Wolheim

Description de cette image, également commentée ci-après

Avec Mary Astor, dans Two Arabian Knights
(1927, photo promotionnelle)

Nom de naissance Louis Robert Wolheim
Naissance 28 mars 1880
New York
États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès 18 février 1931 (à 50 ans)
Los Angeles
Californie, États-Unis
Profession Acteur
Réalisateur (un film)
Films notables Les Deux Orphelines (1921)
The Racket (1928)
À l'Ouest, rien de nouveau (1930)

Louis Wolheim est un acteur et réalisateur américain, de son nom complet Louis Robert Wolheim, né le 28 mars 1880 à New York (État de New York), mort le 18 février 1931 à Los Angeles (Californie).

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1930

Au cinéma, Louis Wolheim débute dans deux courts métrages muets sortis en 1914 et contribue en tout à cinquante-six films américains (une dizaine parlants). Les deux derniers sortent en 1931 — peu après sa mort prématurée, d'un cancer —, dont The Sin Ship (avec Mary Astor et Ian Keith) qu'il réalise, expérience restée unique.

Entretemps, il apparaît notamment dans Les Deux Orphelines de D.W. Griffith (avec Lillian et Dorothy Gish), ainsi que dans trois réalisations de Lewis Milestone, Two Arabian Knights (1927, avec William Boyd, Mary Astor et Ian Keith), The Racket (1928, avec Thomas Meighan et Marie Prevost) et À l'Ouest, rien de nouveau (1930, avec Lew Ayres et John Wray).

Fait particulier, il tourne neuf films muets (le premier en 1915) avec Lionel Barrymore. Leur dernier ensemble est Pour l'indépendance (en) de D.W. Griffith (1924, avec également Neil Hamilton et Erville Alderson).

Au théâtre, Louis Wolheim joue à Broadway dans neuf pièces, entre 1919 et 1925. À l'occasion des deux premières, The Jest (1919-1920) et The Letter of the Law (adaptation de La Robe rouge d'Eugène Brieux, 1920), il retrouve Lionel Barrymore. Celui-ci l'avait encouragé à venir sur les planches new-yorkaises, où son rôle majeur est sans doute celui de Robert 'Yank' Smith dans Le Singe velu (en) d'Eugene O'Neill, en 1922.

Sa dernière pièce à Broadway est What Price Glory (en) de Maxwell Anderson et Laurence Stallings (1924-1925, avec Luis Alberni, Brian Donlevy), qui sera portée à l'écran sous le même titre, en 1926 (en) (réalisation de Raoul Walsh) puis en 1952 (réalisation de John Ford). De plus, cultivé et polyglotte (n'étant qu'en apparence une « brute épaisse »), il collabore à l'adaptation de deux pièces, dont La Griffe d'Henri Bernstein (représentée en 1921-1922 sous le titre The Claw).

Notons encore que dans la pièce The Jest pré-citée, il a aussi comme partenaire John Barrymore (frère de Lionel), avec lequel il tournera trois films muets, Docteur Jekyll et M. Hyde de John S. Robertson (1920), Sherlock Holmes d'Albert Parker (1922) et enfin La Tempête (en) de Sam Taylor (1928).

Filmographie partielle[modifier | modifier le code]

Avec John Barrymore, dans
Docteur Jekyll et M. Hyde (1920)

(comme acteur, sauf mention complémentaire)

Théâtre (à Broadway)[modifier | modifier le code]

Dans Le Singe velu (1922)

(comme acteur, sauf mention contraire ou complémentaire)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :