Louis Thirion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thirion.

Louis Thirion

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Louis Thirion en 2008

Nom de naissance Louis Thirion
Activités Écrivain
Naissance 25 octobre 1923
Décès 9 décembre 2011 (à 88 ans)[1]
Paris, Drapeau de la France France
Langue d'écriture Français
Genres Science-fiction
Distinctions Prix de la nouvelle littéraire

Œuvres principales

  • La Résidence de Psycartown (1968)
  • Les Whums se vengent (1968)
  • Ysée-A (1970)
  • Sterga la Noire (1971)
  • Passeport pour la 5ème dimension (2005)

Louis Thirion, né le 25 octobre 1923, est un écrivain français de science-fiction à coloration surréaliste tenant du space opera[2]. Il décède le 9 décembre 2011 à Paris à l'âge de 88 ans[3],[1]. Ses romans sont empreints d'humour et souvent de poésie[2],[4].

En 1964 Louis Thirion publie son premier roman, un récit burlesque, Waterloo, morne plaine. En 1967 Le Petit Homme de San Francisco obtient le prix de la nouvelle littéraire. En 1968, il est publié chez Éric Losfeld pour un roman surréaliste, La Résidence de Psycartown[5]. À la fin des années 1960, il donne plusieurs dramatiques radiophoniques au théâtre de l'Étrange sur France Inter[6] et le théâtre de l'Épée de Bois a joue sa pièce Les Pillules[2].

Louis Thirion au Fleuve noir[modifier | modifier le code]

En 1968, avec Les Stols, Louis Thirion entre dans la maison d'édition Fleuve noir dans la collection Anticipation. Il en deviendra un auteur majeur, notamment après la publication des Whums se Vengent, d'Ysée-A et de Sterga la noire[4],[7].

Il sera un des premiers auteurs, sinon le premier, à aborder les thème d'exploitation à outrance des ressources[7]. Par exemple, en 1971, il décrit Sterga la noire comme une planète dévastée par l'exploitation de la société Mac Dewitt. Société qui représente 30 % du produit cosmique brut et l'incontrôlable volcan de pétrole sous-marin décrit dans Métrocéan 2031 en 1973, n'est pas sans rappeler la catastrophe de Deepwater Horizon.

Série Jord Maogan[modifier | modifier le code]

La série Jord Maogan est composée de Les Stols, Les Naufragés de l'Alkinoos, Les Whums se vengent, Ysée-A, Sterga la noire, et Le Secret d'Ipavar.

Louis Thirion après le Fleuve noir[modifier | modifier le code]

Il publie récemment avec Philippe Godard une série de trois romans historiques chez Hachette Jeunesse sous le titre de Sigurt le Viking.

La collection Rivière Blanche publie en 2005, 2007 et 2012 Passeport pour la 5e dimension, Helios et Adam, l'enfant monde.

Bibliographie [8][modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Le journal papier Le Monde du vendredi 16 décembre
  2. a, b et c Interview de Louis Thirion dans Regards sur le Fleuve ⁄ Fantascienza 2-3, juin 1980
  3. Annonce du décès de Louis Thirion sur le site de NooSFere [1]
  4. a et b Article biographique Louis Thirion par Roland C. Wagner [2] et [3] et par Philippe Boulier [4]
  5. Article et témoignage de Louis Thirion sur les Éditions du Scorpion [5]
  6. Mention des pièces radiophoniques au Théâtre de l'étrange sur le site de la BnF [6] et [7]
  7. a et b Critique de l'œuvre de Thirion sur le site de nooSFere et Bifrost no 48 [8]
  8. Biographie et illustrations sur le site de nooSFere [9]