Louis Siret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Louis Siret

Description de cette image, également commentée ci-après

Louis Siret

Naissance 26 août 1860
Saint Nicolas (Belgique)
Décès 7 juin 1934
Herrerías (Espagne)
Nationalité Drapeau de la Belgique Belgique
Champs Archéologie

Louis Siret dit Luis Siret, né à Saint Nicolas Waes (Belgique) le 26 août 1860 et mort à Herrerías (province d'Almería, Espagne) le 7 juin 1934, était un archéologue et illustrateur hispano-belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Louis Siret est âgé de vingt et un ans lorsqu'il obtient son diplôme d'ingénieur des Arts et Manufactures, du Génie civil et des Mines des Écoles Spéciales Catholiques de Louvain (il sort premier de sa promotion). Il rejoint aussitôt son frère Henri, de trois ans son ainé, lui aussi ingénieur sorti des mêmes Écoles et qui travaille dans le Sud-Est de l'Espagne, à Cuevas del Almanzora (Almería) depuis novembre 1878, d'abord dans les mines de galène argentifère de la Sierra Almagrera puis dans l'approvisionnement en eau potable de la ville de Cuevas.

Installés à Cuevas del Almanzora jusqu'en 1883, puis à Parazuelos (près d'Aguilas, province de Murcie) les deux frères, en dehors de leurs activités professionnelles, explorent les grottes des alentours et d'autres sites. De 1881 à 1886, avec l'aide de leur fouilleur, Pedro Flores, ils mettent au jour des milliers de sépultures contenant de nombreux objets, vases en terre cuite, parures de coquillages, et surtout armes et bijoux de cuivre, d'or et d'argent.

Crâne avec diadème en argent de la tombe 62, El Argar. Dessin de Louis Siret

En 1887 Henri et Louis Siret publient à Anvers le résultat de leurs fouilles sous le titre: "Les premiers âges du métal dans le Sud-Est de l'Espagne" en deux volumes, un volume de texte et un album de planches in folio dans lequel les objets ont été magnifiquement dessinés, souvent en grandeur naturelle, par Louis; figurent aussi les plans et vues des sites fouillés. La même année l'ouvrage obtient le prix Martorell et une médaille d'or à l'exposition universelle de Toulouse, l'année suivante à celle de Barcelone. Une version en espagnol sera publiée à Barcelone en 1890: "Las primeras edades del metal en el Sudeste de España".

Après le retour définitif d'Henri en Belgique en 1886, Louis continuera seul ses investigations archéologiques durant tout le reste de sa vie, qu'il passera à Herrerías (Cuevas del Almanzora, prov. d'Almería) à la direction de la Société Minière d'Almagrera qu'il avait fondée en 1900.

Œuf d'autruche punique trouvé par Siret à Cuevas del Almanzora (M.A.N., Madrid)

Durant 50 ans, Siret aura étudié de nombreux sites préhistoriques, du Paléolithique jusqu'aux colonisations carthaginoises et romaines et les noms d'Almizaraque, Palacés, Cuartillas, El Argar, El Gárcel, El Oficio, Gatas, Ifre, Zapata, Fuente-Álamo, Lugarico Viejo, Fuente Bermeja, Cueva Perneras, Cueva de los Toyos, Cueva de la Zájara, Tres Cabezos, Campos, Parazuelos, La Gerundia, La Pernera, Villaricos, les dolmens de Gorafe ou l'impressionnant site fortifié chalcolithique de Los Millares, sont connus des archéologues européens. Plusieurs de ces sites font l'objet de nouvelles fouilles avec les méthodes modernes de l'archéologie et continueront de livrer, à n'en pas douter, dans le futur, de nouveaux enseignements.

Ses trouvailles ont été très utiles pour comprendre les séquences entre le Paléolithique et l'Âge du fer dans le Sud-Est de l'Espagne et Louis Siret fait figure de pionnier de l'archéologie pré et protohistorique de cette région; il est considéré à juste titre comme le "père de la préhistoire" des provinces de Murcia et d'Almería.

Ses travaux furent présentés à l'Exposition universelle de Paris de 1889 et à l'Exposition Internationale de Barcelone de 1929 ; les objets se trouvent aujourd'hui au Musée Archéologique Provincial d'Almería, au Musée Archéologique National de Madrid et dans plusieurs collections importantes dans d'autres pays (Belgique, Angleterre, Allemagne, etc.).

Les Musées royaux d'art et d'histoire de Bruxelles présentent une salle Siret entièrement dédiée à une collection d'objets de la civilisation d'El Argar découverts entre 1880 et 1887.

Louis Siret repose au cimetière d'Aguilas (province de Murcia) aux côtés de son épouse Madeleine Siret Belpaire. Son frère Henri, né le 25 juillet 1857 (1) à Namur est décédé le 22 octobre 1933 à Malaise (Belgique).

(1) C'est la date qui figure sur le livret de famille et dans les Mémoires d'Henri Siret; le faire-part de décès mentionne la date erronée du 26 juillet.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Herguido, Carlos (1994), Apuntes y documentos sobre Enrique y Luis Siret, ingenieros y arqueólogos, Instituto de Estudios Almerienses y Ayuntamiento de Cuevas del Almanzora. (ISBN 84-8108-062-4)
  • Gran-Aymerich, Eve (2001), Dictionnaire biographique d'archéologie (1798-1945), CNRS Éditions, pp. 641-643.(ISBN 2-271-05702-7)

Liens externes[modifier | modifier le code]