Louis Richelot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Richelot.
Louis Richelot
Présentation
Nom de naissance Louis-Guy-Marie-Rose Richelot
Naissance 27 juillet 1786
Rennes
Décès 29 décembre 1855
Rennes
Nationalité France Française
Mouvement(s) néoclassicisme
Activité(s) Architecte
Compléments
Comme architecte du département d'Ille-et-Vilaine, précède Léonce Couëtoux.

Louis Guy Richelot, né en 1786 à Rennes et mort en 1855 dans la même ville, est un architecte français. Il occupe le poste nouvellement créé d'architecte du département d'Ille-et-Vilaine de 1828 à 1843, et celui d'architecte diocésain de 1838 à 1845.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formé chez Félix Anfray, ingénieur en chef des Ponts-et-Chaussée d’Ille-et-Vilaine, sur le canal d’Ille-et-Rance, puis chez Antoine-Marie Peyre, il travaille au Dépôt Général de la Guerre pour les cartes et plans de Paris, puis sur le chantier de la cathédrale Saint-Pierre de Rennes avec Philippe Binet et Mathurin Crucy. Il effectue un voyage en Italie, entre 1824 et 1825, dans le but d'approfondir ses connaissances[1]. Il occupe les postes d'architecte du département d’Ille-et-Vilaine de 1828 à 1843 et d'architecte des édifices diocésains de 1838 à 1845[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

À la ville de Rennes, il fut notamment précédé par Charles Millardet et suivi par Jean-Baptiste Martenot.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gaëlle de Carné, « L’architecture néo-classique à Rennes à travers l’œuvre de Louis Richelot, 1786-1855 », Bulletin de la Société archéologique et historique d’Ille-et-Vilaine, t. 88, 1986, p. 91-102.
  • Gaëlle de Carné, « Réminiscences palladiennes : le tribunal et la sous-préfecture de Redon », Mémoires de la Société d’histoire et d’archéologie de Bretagne, t. 63, 1986, p. 434-439.
  • Périg Bouju, Comme un air d’Italie : Louis Richelot et l’introduction du palladianisme à Rennes, Place Publique, no 7, 2010, p. 79-83.
  • Jean-Yves Veillard, Rennes au XIXe siècle : architectes, urbanisme et architecture, Rennes, Éditions du Thabor, 1978, 518 pages, p. 234 à 237.

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Yves Veillard ne fait que le supposer, sans en donner la date. Jean-Yves Veillard, Rennes au XIXe siècle : architectes, urbanisme et architecture, Rennes, Éditions du Thabor, 1978, 518 pages, p. 234 à 237.
  2. Périg Bouju, Architecture et lieux de pouvoir en Bretagne : XVIIIe siècle-XXe siècle, Université Rennes 2, novembre 2011.
  3. « Notice no IA00130939 », base Mérimée, ministère français de la Culture
  4. « Notice no PA00090675 », base Mérimée, ministère français de la Culture
  5. « Notice no IA00007913 », base Mérimée, ministère français de la Culture
  6. « Notice no PA00090494 », base Mérimée, ministère français de la Culture
  7. « Notice no IA00007653 », base Mérimée, ministère français de la Culture
  8. « Notice no IA00007383 », base Mérimée, ministère français de la Culture
  9. « Notice no IA00130806 », base Mérimée, ministère français de la Culture
  10. « Notice no PA00090521 », base Mérimée, ministère français de la Culture
  11. « Notice no IA00130853 », base Mérimée, ministère français de la Culture