Louis Puech

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne l'homme politique. Pour le joueur de rugby, voir Louis Puech (rugby à XV).
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Puech.
Louis Puech
Image illustrative de l'article Louis Puech
Fonctions
Parlementaire français
Député 1898-1932
Gouvernement IIIe République
Groupe politique RRRS (1919-1924)
RDG (1924-1932)
Biographie
Date de naissance 1er mai 1852
Date de décès 15 juillet 1947
Résidence Seine

Louis Puech, né le 1er mai 1852 à Gavernac, commune de Bozouls (Aveyron), et mort le 15 juillet 1947 à Aubignac (Aveyron) Bozouls, est un ancien député de la Troisième République et ministre des Travaux publics. Il est le frère de Denys Puech, sculpteur français connu pour avoir été directeur de la villa Médicis de 1921 à 1933.

Avocat de profession, il se fait remarquer en plaidant diverses affaires politiques, notamment celle des grévistes de Decazeville, appelée aussi affaire Watrin, et la cause des anarchistes Monod et Lucas.

Conseiller municipal de Paris entre 1893 et 1898, député de la Seine (3e arrondissement de Paris) de 1898 à 1932, il est connu pour avoir dénoncé la mauvaise conservation et la pitoyable surveillance des archives des administrations coloniales en Afrique, dévoilant être en possession d'originaux qui n'auraient jamais dû traverser la mer. Son action pousse le ministère des Colonies de l'époque à revoir l'organisation des archives en Afrique-Occidentale française.

Il est ministre des Travaux publics dans le deuxième gouvernement Aristide Briand, du 3 novembre 1910 au 24 février 1911.

Au cours de ses trente-quatre années de mandat, il est inscrit au groupe des Républicains de gauche.