Louis Moreau-Lislet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Louis Moreau-Lislet (1766-1832), juriste et l'un des réfugiés français de Saint-Domingue en Amérique, est considéré comme le père du code civil de Louisiane.

Avocat en Parlement après ses études à Paris, il fut avocat et juge au Conseil du Cap à Saint-Domingue avant de se réfugier à La Nouvelle-Orléans après la révolte des esclaves de 1791, une expérience qui le marqua car il mentionna « les malheurs et les massacres de St. Domingue » dans le procès de Jean Arbeau en 1809, et fit référence à la colonie dans son testament du 22 mai 1829.

Afin de remédier à ca confusion et au chaos juridiques, le Conseil législatif du Territoire d'Orléans nomma Louis Moreau-Lislet et James Brown avec pour tâche de compiler et préparer un code destiné à s'appliquer au Territoire d'Orléans. Ce recueil de textes compilés fut présenté et adopté au parlement en 1808[1]. Parmi les textes français et espagnols compilés dans ce recueil figurait le code noir français[1].

En 1823, il fut demandé une actualisation et un toilettage de ce texte à trois juristes, Louis Moreau-Lislet, Pierre Augustin Bourguignon d'Herbigny et Edward Livingston. La nouvelle version adoptée en avril 1824 prit effet au 1er janvier 1825[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Mémoires francophones: la Louisiane, par Guy Clermont, page 97
  2. Mémoires francophones: la Louisiane, par Guy Clermont, page 99

Bibliographie[modifier | modifier le code]