Louis Moholo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Louis Moholo

Description de cette image, également commentée ci-après

Louis Moholo au Jazz Britannia Barbican, février 2005

Informations générales
Naissance 10 mars 1940
Activité principale Musicien
Genre musical free jazz, improvisation libre
Instruments batterie, percussions
Labels Free Music Production

Louis Tebugo Moholo est un batteur de jazz sud-africain, né le 10 mars 1940 au Cap.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alors que son père est pianiste et que sa mère et sa sœur chantent, Louis apprend seul la batterie. En 1962, il obtient le prix de meilleur batteur au festival de jazz de Johannesburg[1]. En 1963, Louis Moholo rejoint Chris McGregor et le groupe The Blue Notes. Il émigre en Europe avec eux en 1964, et s'installe définitivement à Londres en 1965, où il s'intègre à la communauté sud-africaine en exil qui apportera une importante contribution au jazz anglais, notamment avec le Brotherhood of Breath de Chris McGregor. En 1966, il participe à une tournée en Amérique du Sud[1].

Moholo participe au Brotherhood of Breath dans les années 1970 aux côtés de plusieurs exilés sud-africains, et des musiciens anglais de free jazz (John Surman, Evan Parker...). Il fonde les orchestres « Viva-La-Black » et the « Dedication Orchestra ».

Moholo a joué avec de nombreux musiciens de la scène free européenne : Derek Bailey, Steve Lacy, Evan Parker, Enrico Rava, Roswell Rudd, Irène Schweizer, Cecil Taylor, John Tchicai, Archie Shepp, Peter Brötzmann, Keith Tippett, Elton Dean.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Philippe Carles, André Clergeat et Jean-Louis Comolli, Dictionnaire du Jazz, Paris, éd. Robert Laffont,‎ 1994, 1383 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]