Louis Michel Français Doyère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Louis Michel Français Doyère est un zoologiste et un agronome français, né le 28 janvier 1811 à Saint-Michel-des-Essartiers et mort en 1863 en Corse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir obtenu sa licence de sciences, il devient professeur à Paris et fait paraître, chez Dezobry et Magdeleine, des Leçons d'histoire naturelle. Il soutient devant la faculté des sciences de Paris, le 29 août 1842, sa thèse intitulée Mémoire sur l'organisation et les rapports naturels des Tardigrades, et sur la propriété remarquable qu'ils possèdent de revenir à la vie après avoir été complètement desséchés. Il enseigne alors au lycée Napoléon puis à l’École centrale des arts et manufactures. Il enseigne, à partir de 1850, l’agronomie à l’Institut agronomique de Versailles. Ultérieurement, il publie des travaux sur l'ensilage.

Liste partielle des publications[modifier | modifier le code]

  • 1838 : traduction en français de La Géologie et la minéralogie dans leurs rapports avec la théologie naturelle de William Buckland (1784-1856) (deux volumes, Crochard, Paris).
  • 1852 : Recherches sur l'alucite des céréales, l'étendue de ses ravages et les moyens de les faire cesser, suivies de quelques résultats relatifs à l'ensilage des grains (Dusacq, Paris).

Source[modifier | modifier le code]

  • Philippe Jaussaud & Édouard R. Brygoo (2004). Du Jardin au Muséum en 516 biographies. Muséum national d’histoire naturelle de Paris : 630 p. (ISBN 2-85653-565-8)