Louis Marie Baptiste Atthalin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Louis Marie Baptiste Atthalin
Le lieutenant-général Atthalin
Le lieutenant-général Atthalin

Naissance 22 juin 1784
Colmar (Haut-Rhin)
Décès 3 septembre 1856 (à 72 ans)
Colmar (Haut-Rhin)
Origine Français
Distinctions Baron d'Empire
Grand-croix de la Légion d'honneur
Grand-croix de l'ordre de Saint-Ferdinand d'Espagne
Ordre du Nichan

Louis Marie Baptiste, baron Atthalin, né à Colmar (Haut-Rhin) le 22 juin 1784 et décédé dans la même ville le 3 septembre 1856, est un général et homme politique français, qui se distingua également comme peintre, lithographe et aquarelliste.

Carrière militaire[modifier | modifier le code]

Élève de l'École polytechnique, le 1er novembre 1802, Élève sous-lieutenant du génie, le 23 septembre 1804, il fut nommé lieutenant le 17 novembre 1806, et capitaine le 16 septembre 1808.

Atthalin fait les campagnes de 1806 et 1807 à la Grande Armée, se fait remarquer à la bataille d'Eylau et du siège de Grandentz ; celles de 1808 et 1809 à l'armée de Catalogne, où il se distingue aux affaires de Gardadeu, de Molérès-M-Rey et de Wals, celle de 1810 au Texel ; de 1812, 1813 et 1814 à la Grande Armée, et celle de 1815 du blocus de Landau.

L'Empereur ayant eu occasion de remarquer le jeune capitaine, le prit au nombre de ses officiers d'ordonnance, le 14 avril 1811, et le nomma chef de bataillon le 18 novembre 1813, et colonel le 15 mars 1814.

Le 2 juillet de la même année, le duc d'Orléans (futur Louis-Philippe Ier) le nomma l'un de ses aides de camp. Pendant les Cent-Jours (26 avril 1815), il fut employé comme commandant du génie à Landau.

Le 12 août 1830, le duc d'Orléans, devenu roi des Français, nomme le général Atthalin maréchal de camp, et continue à l'attacher à sa personne en qualité d'aide de camp. Il est envoyé auprès de l'empereur Nicolas Ier de Russie pour lui notifier officiellement le début du nouveau règne.

Le 23 janvier 1831, élu députe du 4e collège électoral du Bas-Rhin (Strasbourg), il appuie de ses votes les ministres du roi, jusqu'au 11 octobre 1836, époque à laquelle il est appelé à la pairie. Il continue comme pair à soutenir fidèlement la Monarchie de juillet, qui l'élève, le 16 novembre 1840, au grade de lieutenant général. La chute et l'exil de la famille d'Orléans le privent de toutes ses dignités. Il est mis à la retraite le 14 août 1848, et vécut jusqu'à sa mort à l'écart de la politique.

Le décret du 17 avril 1848 le met à la retraite.

Le général Atthalin a été créé chevalier de la Légion d'honneur, le 3 octobre 1812 ; officier, le 24 octobre 1813 ; commandant, le 4 mai 1821 ; grand officier, le 21 mars 1831 ; et grand-croix, le 15 septembre 1846. Il est en outre chevalier de Saint-Louis, grand-croix de l'ordre de Saint-Ferdinand d'Espagne depuis le 18 septembre 1846, et décoré de l'ordre du Nichan (Tunis) depuis le 25 septembre 1846.

Carrière artistique[modifier | modifier le code]

En 1817, il s'initie à la peinture à l'huile auprès d'Horace Vernet. Également lithographe, il collabore à plusieurs ouvrages tels que Voyages pittoresques et romantiques dans l'ancienne France d'Isidore Taylor et Charles Nodier ou Antiquités de l'Alsace de Golbéry et Schweighaeuser. Après 1848, il se retire en Alsace où il se consacre à l'aquarelle.

Sans descendance directe, le baron Atthalin adopte en 1843 son neveu Louis Laurent-Atthalin, dont il a encouragé la vocation d'aquarelliste.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Liens externes[modifier | modifier le code]