Louis Madeline

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Louis Madeline, né en 1882 et décédé en 1962 est un architecte français.

Il a eu son cabinet d'architecture rue des Saints-Pères à Paris. Son frère Joseph Madeline est architecte en chef des Houillères du Nord et du Pas-de-Calais et architecte en chef pour la reconstruction de la Moselle.

Conservateur du Grand Palais.

Lauréat du premier grand Prix de Rome et officier de la Légion d'honneur.

Marié à Marguerite Madeline, née Touchard.

Entre 1931 et 1935, Louis Madeline sera l'architecte de la piscine Judaïque de Bordeaux. Entre 1934 et 1958, il contribuera en collaboration avec Urbain Cassan et Jean Walter à la construction du Centre Hospitalier Régional Universitaire de Lille.

Il fut également, entre autres, chargé après la Seconde Guerre mondiale de reconstruire le port de Toulon après sa nomination en 1946 en tant qu'architecte en chef du Var. Avec l'arrivée d'Eugène Claudius-Petit au Ministère de la Reconstruction et de l'Urbanisme, le projet fit polémique du fait de son ambition, des coûts et délais. Le ministère remplacera Louis Madeline par Jean de Mailly, un de ses anciens élèves, en 1950. L'inauguration du premier immeuble aura lieu en 1953.

Louis Madeline fut enfin chargé de la direction des travaux d'architecture pour la construction de la nouvelle faculté de médecine de Paris, rue des Saints-Pères après guerre avec Jean Walter et Paul Andrieu. Le 3 décembre 1953, l'inauguration des bâtiments aura lieu en présence de Vincent Auriol, alors Président de la République Française.

La Faculté de Médecine sera la couronnement de la carrière de Louis Madeline qui prendra sa retraite en 1953.

Architecte en chef des Bâtiments Civils et Palais Nationaux, Louis Madeline vivra de nombreuses années à Neuilly avec son épouse et laissera construire dans les années 1930 une villa "Sequana" (avec vue sur la Seine et agrémentée d'un parc) dans le petit village de Vétheuil situé à environ 1 heure de Paris près de Mantes-la-Jolie. Il s'éteindra en 1962 et sera enterré un temps au cimetière Vaugirard. Son épouse quittera la région parisienne pour retourner dans sa région natale en Alsace et s'éteindra alors en mai 1976 à Goxwiller. Louis et Marguerite Madeline sont enterrés ensemble à Niedernai.