Louis Lansana Beavogui

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Louis Lansana Beavogui
Louis Lansana Beavogui (à gauche), lors d'une rencontre avec son homologue allemand Gerhard Schröder, en 1984.
Louis Lansana Beavogui (à gauche),
lors d'une rencontre avec son homologue allemand Gerhard Schröder, en 1984.
Fonctions
1er Premier ministre guinéen
Prédécesseur Création du poste
Successeur Diarra Traoré
Président de la République de Guinée
(intérim)
26 mars
Prédécesseur Ahmed Sékou Touré
Successeur Lansana Conté
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Macenta (Afrique-Occidentale française)
Date de décès (à 60 ans)
Lieu de décès Conakry
Nationalité guinéenne
Profession Infirmier

Louis Lansana Beavogui
Premiers ministres guinéens
Présidents de la République de Guinée

Louis Lansana Beavogui, né le à Macenta et mort le à Conakry, est un homme politique guinéen.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines et études[modifier | modifier le code]

Issu de l'ethnie Toma[1], Louis Lansana Beavogui effectue ses études à Dakar, puis devient infirmier.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Élu maire de Kissidougou à 31 ans, il devient député en janvier 1956, devenant ainsi l'un des trois représentants de la Guinée sur les bancs de l'Assemblée nationale française. Après l'indépendance de son pays le , il est nommé au gouvernement en tant que ministre des Affaires économiques et de la planification, puis ministre des Affaires étrangères en 1961.

En octobre 1966, alors que le gouvernement guinéen a permis à Kwame Nkrumah, l'ancien président ghanéen renversé quelques mois plus tôt par un coup d'État, de trouver refuge sur son territoire, les autorités ghanéennes retiennent Beavogui à l'aéroport d'Accra, alors qu'il se rendait à une conférence de l'Organisation de l'unité africaine en Éthiopie[réf. nécessaire].

En mai 1969, il quitte ses fonctions de ministre des Affaires étrangères qu'il occupait depuis huit ans, et retrouve son ancien poste au ministère de l'Économie[1].

À la fin du IXe congrès du Parti démocratique de Guinée (PDG, au pouvoir), le , le président Ahmed Sékou Touré le nomme Premier ministre, une fonction qui n'existait pas auparavant. Il prend ses fonctions le lendemain.

Le , Sékou Touré meurt à Cleveland lors d'une opération de chirurgie cardiaque. Louis Lansana Beavogui est alors chargé d'assurer l'intérim à la présidence de la République. Il est renversé le 3 avril suivant par un coup d'État militaire dirigé par Lansana Conté et Diarra Traoré.

Il est dès lors emprisonné à Kindia, jusqu'à son transfert à Conakry pour raisons de santé. Il meurt du diabète lors d'une hospitalisation, en août 1984.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Thomas O'Toole et Janice E. Baker : Historical Dictionary of Guinea (4e édition), 2005.

Voir aussi[modifier | modifier le code]