Louis Lamothe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Louis Lamothe, né à Lyon le 23 avril 1822, mort à Paris le 15 décembre 1869, est un peintre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Louis Lamothe entre à l'École des beaux-arts de Paris en 1839 dans l'atelier d'Hippolyte Flandrin (1809-1864), dont il est devenu le collaborateur pendant 19 ans : il a ainsi participé à ses côtés à la décoration intérieure de l'église Saint-Vincent-de-Paul à Paris en y réalisant en 1855 les figures de Saint Christophe et de Sainte Pélagie[1],[2].

Influencé par Jean Auguste Dominique Ingres (1780-1867)[réf. nécessaire], on connaît de lui quelques toiles comme L'Invention du dessin, exposée au Salon de 1865 (Montauban, musée Ingres)[3] et un Autoportrait (musée des beaux-arts de Lyon)[4].

Louis Lamothe a surtout travaillé comme illustrateur de la tradition chrétienne pour des décoration d'édifices religieux, peignant des fresques dans la basilique Saint-Martin d'Ainay de Lyon, dans l'église Saint-Ignace de Paris où il peint la figure de Saint-François-Xavier. Il dessine les cartons de vitraux (les Prophètes) pour la basilique Sainte-Clotilde à Paris où il a peint aussi un retable[5].

Élèves[modifier | modifier le code]

Louis Lamothe a été professeur à l'École des beaux-arts de Paris où, parmi ses élèves, on peut citer :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [1]
  2. Louis Lamothe a prononcé un discours lors des funérailles de son maître, le 24 avril 1864.
  3. [2]
  4. [3] erreur typographique dans le nom propre
  5. Paul Lafond Degas, Paris, H. Floury, éditeur, 1918, p. 82, en ligne.