Louis Joseph Vance

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vance.

Louis Joseph Vance

Description de l'image  Louis Joseph Vance.jpg.
Activités Romancier
Naissance 19 septembre 1879
Washington, D.C., Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès 16 décembre 1933 (à 54 ans)
New York, New York, Drapeau des États-Unis États-Unis
Langue d'écriture Anglais américain
Genres Roman policier

Œuvres principales

  • Série des Michael Lanyard, le Loup solitaire (1914-1934)

Louis Joseph Vance (Washington, 19 septembre 1879 - New York, 16 décembre 1933) est un écrivain américain de roman policier.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études à l'institut Polytechnique de Brooklyn, puis au Art Students League afin de devenir illustrateur, Vance publie un grand nombre de nouvelles dans des magazines.

Il fait paraître des romans d'aventures dès 1905, mais doit sa célébrité à sa série de huit romans policiers ayant pour héros Michael Lanyard, surnommé le Loup solitaire, un cambrioleur repenti, sorte de version morale d'Arsène Lupin. Cette série se décline en deux cycles. Les cinq premiers romans racontent l'enfance et la jeunesse de cet enfant d'origine anglaise, abandonné à sa naissance, puis adopté par des hôteliers parisiens, qui apprend l'argot, les arts martiaux et les techniques du parfait cambrioleur auprès de l'Irlandais Bourke, son maître. Mais après quelques vols astucieux, il tombe amoureux et épouse de Lucy Shannon, un agent de l'Intelligence Service. Il renonce alors aux actes illicites. Mais, peu après la déclaration de la Première Guerre mondiale, Lucy et leurs enfants sont assassinés à l'instigation d'un espion allemand. Le Loup solitaire devient ainsi une sorte de justicier qui après avoir poursuivi et châtié le meurtrier de sa famille, s'attaque à tous les ennemis de l'ordre en Europe comme en Amérique. Le second cycle, qui compte trois titres publiés dans les années 1930, se déroulent à la même époque avec un Loup solitaire arrivé à sa maturité et devenu antiquaire. Il apprend dès le premier roman que son fils Maurice, contrairement à ce qu'il avait toujours cru, n'est pas mort et qu'il a suivi les traces de son père, endossant l'identité du Loup solitaire pour mener à bien une série de cambriolages. Le père n'a alors de cesse que de pousser son fils à s'amender pour épouser une riche héritière.

Hollywood s'empare de ce héros qui apparaît dans une vingtaine de films entre 1917 (The Lone Wolf de Herbert Brenon) et 1949 (The Lone Wolf and His Lady (en) de John Hoffman)[1]. Michael Lanyard sera tour à tour incarné par Bert Lytell (à cinq reprises), Henry B. Walthall, Bertram Grassby (en), Jack Holt, Thomas Meighan, Melvyn Douglas, Francis Lederer, Warren William (à neuf reprises), Gerald Mohr et Ron Randell. La télévision américaine reprend ensuite le héros en 1954-1955 pour The Lone Wolf (série télé) (it), série de 39 épisodes avec Louis Hayward dans le rôle-titre.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Série Le Loup solitaire[modifier | modifier le code]

  • The Lone Wolf (1914)
    Publié en français sous le titre Le Loup solitaire, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. Le Masque no 13, 1928 ; réimpression, 1993
  • The False Faces (1918)
    Publié en français sous le titre Faux visages, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. Le Masque no 36, 1929
  • Alias The Lone Wolf (1921)
    Publié en français sous le titre Le Retour du Loup solitaire, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. Le Masque no 111, 1932
  • The Red Masquerade (1921)
    Publié en français sous le titre La Fille du Loup solitaire, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. Le Masque no 74, 1931
  • The Lone Wolf Returns (1923)
    Publié en français sous le titre Nouvelle aventure du Loup solitaire, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. Le Masque no 150, 1934
  • The Lone Wolf's Son (1931)
  • Encore the Lone Wolf (1933)
  • The Lone Wolf's Last Prowl (1934)

Autres romans policiers[modifier | modifier le code]

  • The Brass Bowl (1907)
  • The Black Bag (1908)
  • The Bronze Bell (1909)
  • No Man's Land (1910)
  • Cynthia-of-the-Minute (1911)
  • The Bandbox (1912)
  • The Destroying Angel (1912)
  • Nobody (1915)
  • Sheep's Clothing (1916)
  • Bean Revel (1920)
  • The Dark Mirror (1920)
  • Baroque (1923)
  • The Dark Power (1925)
  • The Dead Ride Hard (1926)
  • Lip Service (1928)
  • The Woman in the Shadow (1930)
  • The Trembling Flame (1931)
  • Detective (1932)
  • The Street of Strange Faces (1934)

Romans non-policiers[modifier | modifier le code]

  • The Private War (1906)
  • The Fortune Hunter (1910)
  • Marrying Money (1911)
  • The Day of Days (1913)
  • Joan Thursday (1913)
  • The Trey O'Hearts (1914)
  • Linda Lee Incorporated (1922)
  • Mrs. Paramour (1924)
  • The Road to End-Dor (1924)
  • White Fire (1926)
  • They Call It Love (1927)
  • Speaking of Woman (1930)

Nouvelles[modifier | modifier le code]

Recueils de nouvelles de la série Terence O'Rourke[modifier | modifier le code]

  • Terence O'Rourke, Gentleman Adventurer (1905)
  • The Pool of Flame (1909)

Nouvelles de la série du Loup solitaire[modifier | modifier le code]

  • Old Man Menace (1927)
    Publié en français sous le titre Jeu de dames, Paris, Fayard, Le Saint détective magazine no 129, novembre 1965
  • The Lone Wolf's Breed (1932)
  • The White Terror (1965), nouvelle posthume
    Publié en français sous le titre La Terreur blanche, Paris, Fayard, Le Saint détective magazine no 136 et no 137, juin et juillet 1966

Nouvelles de la série du Faraday Bobbs[modifier | modifier le code]

  • The Chance He Threw Away (1906)
  • An Emperor Unawared (1906)
  • The Portrait of a Princess (1906)
  • The Black Pope (1906)
  • The Indisposition of the Minister (1906)
  • The Spree (1906)

Nouvelles de la série Captaine Peter, en collaboration avec Frank E. Verney[modifier | modifier le code]

  • The Mad Digs and the Minnow (1925)
  • Base Methods (1925)

Autres nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Milady of the Mercenaries (1903)
  • The Coil of Circumstances (1903)
  • The Purple Phantom (1903)
  • The Squeeze in "Transit" (1904)
  • The Mocasin Lode (1904)
  • The Cap-Box (1904)
  • The Spider (1904)
  • The Mainspring (1905)
  • The Test (1905)
  • The Private War (1905)
  • The Spacegoat (1905)
  • The Craft o' Kings (1905)
  • The Blood Yoke (1906)
  • "Dan" Quixote (1906)
  • Chase of the Gladstone Bag (1907)
  • Plunder Island (1907)
  • The Gateway of Swords (1907)
  • Villambrosa Terrace (1907)
  • At the Eleventh Hour (1907)
  • Shadow Reef (1908)
  • Alan Colcraft, Squire of Dames (1909)
  • Tarleton'S Coup (1909)
  • The Pit of Burning (1909)
  • The Furnace (1910)
  • The Fortune-Hunter (1911)
  • The Crimson Rambler (1911)
  • The Bandbox (1911)
  • The Day of Days (1912)
  • Joan Thursday (1912)
  • Beau Revel (1919)
  • Double Doom (1922)
  • The Mad Dogs and the Minnow (1925)
  • White Fire (1925)
  • Queer Street (1926)
  • They Call it Love (1926)
  • The Flash (1929)
    Publié en français sous le titre Message secret, Paris, Fayard, Le Saint détective magazine no 141, novembre 1966
  • Speaking of Women (1930)
  • Disappearance (1933)
  • The Last Prowl (1934), nouvelle posthume
  • False Cards (1934), nouvelle posthume
  • The Gulp Stream (1966), nouvelle posthume

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Note[modifier | modifier le code]