Louis III de La Trémoille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Louis III.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Maison de La Trémoille.
Portrait de Louis III de La Trémoïlle, duc de Thouars. École française, exposé au châteaux de Versailles et de Trianon, France.

Louis III de la Trémoille, vicomte puis duc de Thouars, prince de Talmond et de Tarente, comte de Taillebourg et de Benon, seigneur de Gençay (1542-1550), baron de Sully, de Craon, de Marans et de Noirmoutiers, né en 1521 et mort le 25 mars 1577 au siège de Melle, est un aristocrate et homme de guerre français du XVIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines et famille[modifier | modifier le code]

Fils de François de la Trémoille, vicomte de Thouars et d'Anne de Laval[1], il descend de la maison de La Trémoille par son père, et de la maison de Laval par sa mère. Leur union donne naissance à la branche la Trémoille-Laval.

Carrière militaire[modifier | modifier le code]

Il accompagne le Dauphin[Lequel ?] au voyage de Perpignan (1542), sert contre les Anglais en Picardie et est l'un des quatre barons otages de la Sainte Ampoule, lors du sacre de Henri II, et l'un des otages du traité de paix conclu en 1542 entre la France et le royaume d'Angleterre. Il sert, en Italie sous le maréchal de Cossé, et se trouve à la prise d'Ulpian.

En 1560, il est lieutenant général de Poitou et de Saintonge, sa compagnie et celle du seigneur de La Fayette tiennent alors garnison à Étampes. La garnison de Louis III possédait un maréchal des logis et un fourrier qui veillaient à assurer le ravitaillement des troupes. Les hommes de Louis III étaient logés à l’hôtel du Barde et la municipalité d'Étampes, pour ne pas éveiller les mécontentements populaires, subvenait aux frais de leur entretien.

Il est chargé, en 1567, du commandement des pays situés le long de la Loire, sert sous le duc d'Anjou et est tué devant Melle, dont il faisait le siège, le 25 mars 1577, au moment où la ville se rendait.

Titres[modifier | modifier le code]

En récompense du service rendu par Louis, le roi Charles IX de France avait, au mois de juillet 1563, érigé le vicomté de Thouars en duché[2].

Il est donc duc de Thouars, prince de Talmond et de Tarente, comte de Taillebourg et de Benon, seigneur de Gençay (1542-1550), baron de Sully et baron de Craon et baron de Marans et baron de Noirmoutiers.

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Il épousa le 29 juin 1549 Jeanne de Montmorency (1528-3 octobre 1596) fille d'Anne duc de Montmorency dit le « connétable de Montmorency »et de Madeleine de Savoie-Villars, petite fille de Philippe II de Savoie[1],[3]. Ils eurent cinq enfants dont :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Louis III de La Trémoille-Laval sur geneanet.org
  2. Bardet 2000, p. 49
  3. Bardet 2000, p. 48

Annexes[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Pierre Bardet, État et société en France aux XVIIe et XVIIIe siècles, Presses Paris Sorbonne,‎ 2000, 548 p. (lire en ligne), p. 48-49
  • Gérard Galand, Les seigneurs de Châteauneuf-sur-Sarthe en Anjou : de Robert le Fort à la Révolution, vers 852-1791, Editions Cheminements, 2005, 334 pages, [lire en ligne], p. 189-190

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]