Louis Hamelin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hamelin.
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Louis-Edmond Hamelin.

Louis Hamelin

Activités Écrivain, critique littéraire
Naissance 9 juin 1959 (55 ans)
Proulxville, Drapeau : Québec Québec
Langue d'écriture Français

Œuvres principales

La Rage (1989)
La Constellation du Lynx (2010)

Louis Hamelin, né à Proulxville le 9 juin 1959, est un romancier, chroniqueur et critique littéraire québécois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Louis Hamelin fait des études en biologie à l'Université McGill, puis il s'inscrit à à l'Université du Québec à Montréal où il obtient une maîtrise en littérature.

Son premier roman, La Rage, publié en 1989, remporte le Prix du Gouverneur général. Encore complètement inconnu dans les milieux littéraires, Hamelin marque, avec ce roman, l'apparition d'une nouvelle génération littéraire. Il détonne en en situant l'intrigue dans un milieu rural - les terres expropriées situées autour de l'aéroport de Mirabel -, en introduisant une thématique écologique, et en utilisant un vocabulaire très personnel, par moment très fouillé, à d'autres plein d'onomatopées, de néologismes et de mots empruntés à la langue populaire et à l'anglais. Il décrit entre autres sur plusieurs pages une partie de flipper dans un langage complètement délirant, digne passage d'anthologie. Le roman est devenu depuis un classique, réédité à de nombreuses reprises.

Ses romans suivants l'amènent souvent à l'extérieur du Québec, en particulier dans l'ouest canadien pour le Joueur de flûte (2001) qui revient sur les différentes idéologies qui ont marqué la fin du XXe siècle, pas toujours pour le mieux. Son roman Le Soleil des gouffres s'inspire des suicides collectifs de l'Ordre du Temple solaire, qui trouvaient leur origine en partie au Québec. Il affectionne les personnages marginaux, vivant éloignés de la société et blessés par les effets néfastes des technologies modernes. Même s'il est relativement peu prolifique, toutes ses œuvres se font remarquer, ce qui lui vaut deux autres nominations au Prix du Gouverneur général, et une première monographie critique publiée en 2008. En plus de ses livres, il est chroniqueur littéraire au quotidien Le Devoir.

En 2010, il publie son premier roman en près d'une décennie, La Constellation du Lynx, roman inspiré de la Crise d'Octobre qui lui a demandé quatre années de recherche. Publié à la veille du quarantième anniversaire des événements, le roman est immédiatement salué comme un chef-d'œuvre. En 2011, La Constellation du Lynx remporte successivement le Prix littéraire des collégiens, le Prix des libraires du Québec, le Grand Prix littéraire de la Presse québécoise et le prix Ringuet.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans
Recueil de nouvelles
Autres publications
  • Montréal imaginaire : Ville et littérature (1992) (collectif)
  • Fatalis (1992) (long poème de Christian Mistral, préface de Louis Hamelin)
  • Les Étranges et Édifiantes Aventures d'un oniromane (1994) (chroniques au journal Le Devoir)
  • Le Voyage en pot (1999) (chroniques à l'hebdo culturel Ici)
  • L'Humain isolé (2006) (récit autobiographique - dans la coll. "Écrire" de Victor Lévy-Beaulieu, Éditions Trois-Pistoles)

Récompenses[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]