Louis François Joseph Degouve de Nuncques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Louis François Joseph Degouve de Nuncques (1783-1833) a été député du Pas-de-Calais de 1827 à 1833

Biographie[modifier | modifier le code]

Louis François Joseph Degouve de Nuncques est né à Arras dans le département du Pas-de-Calais, le 24 juillet 1783, appartint à la magistrature, comme substitut du procureur général, puis comme conseiller à la cour royale de Douai.

Il est mort à Paris, le 6 octobre 1833 et est inhumé au cimetière du Père-Lachaise (division 28)[1].

Homme politique[modifier | modifier le code]

Il fut élu, le 17 novembre 1827, par 125 voix (248 votants, 307 inscrits), 122, député du 4e arrondissement du Pas-de-Calais (Hesdin), prit place au centre gauche et vota avec les royalistes constitutionnels, contre le ministère Polignac : il fut des 221.

Réélu, le 23 juin 1830, par 154 voix (245 votants, 303 inscrits), Degouve de Nuncques applaudit à la révolution de juillet, fut promu par le gouvernement de Louis-Philippe conseiller à la cour de Paris, et soumis pour cette cause à la réélection, qu'il obtint le 6 novembre 1830. Il fut encore réélu député le 5 juillet 1831, cette fois par le 8e collège du Pas-de-Calais la ville de Saint-Pol.

Il se prononça en faveur de la liberté de la presse, pour la Pologne et pour le rétablissement du divorce, et mourut pendant la législature.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Paul Bauer, Deux siècles d'histoire au Père Lachaise, Mémoire et Documents,‎ 2006 (ISBN 978-2914611480), p. 261

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]