Louis Fernez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fernez.

Louis Fernez, né en 1900 à Avignon et décédé en 1984 à Savigny-sur-Orge, est un peintre français, célèbre pour avoir dessiné le timbre postal la Marianne d'Alger.

Biographie[modifier | modifier le code]

L'atelier Fernez aux Beaux-Arts d'Alger en 1955


À 13 ans, il fait l’École des beaux-arts d'Alger sous la direction de Louis Ferdinand Antoni où il se lie d'amitié avec Paul Belmondo, puis en 1917 il est élève à l'École nationale supérieure des beaux-arts dans l'atelier de Cormon. À partir de 1925, Fernez s'installe et travaille à Alger, soutenu par Jean Alazard. Il est lauréat du Grand Prix Artistique de l'Algérie en 1929 dont il deviendra membre du jury en 1940 et obtient la bourse de séjour à la Casa de Velazquez.

Il devient professeur de peinture à l'École des Beaux-Arts d'Alger en 1941 et est l'auteur de la Marianne d'Alger (également appelé la Marianne de Fernez), qui est une série de timbres postaux à usage courant émis en 1944 en Algérie puis dans les territoires libérés.

Il a décoré plusieurs bâtiments publics en Algérie : le Foyer civique, le palais de l'Assemblée, le lycée Fromentin (Descartes aujourd'hui), la Cité universitaire de Ben Aknoun, les lycées de Kouba et Mostaganem. Il a également conçu et dessiné le mobilier du musée national des beaux-arts d'Alger dont il était attaché à la direction à partir de 1947.

Une quinzaine d'œuvres de Fernez sont conservées au Musée national des beaux-arts d'Alger dont : La Leçon de Chant, La Place d'Isly à Alger et Environs de Miliana.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alger et ses peintres 1830-1962, Marion Vidal-Bué, Éditions Paris Méditerranée, 2000
  • Les Artistes de l'Algérie, Élisabeth Cazenave, Bernard Giovanangeli Éditions Association Abd-el-Tif,2001