Louis Brière de l'Isle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brière (homonymie).
Louis Alexandre Esprit Gaston [1] Brière de l'Isle
Image illustrative de l'article Louis Brière de l'Isle

Naissance 4 juin 1827
Le François, Martinique
Décès 19 juin 1896 (à 69 ans)
Saint-Leu-Taverny, Seine-et-Oise
Origine Drapeau de la France France
Arme infanterie de marine
Grade général de division
Années de service 18471893
Conflits Deuxième expédition de la Plata en 1850
Commandement Gouverneur du Sénégal
Commandant du corps expéditionnaire français au Tonkin
Faits d'armes Bataille de Sedan
Distinctions Grand Officier de la Légion d'honneur

Louis Brière de l'Isle (1827-1896) est un général et administrateur colonial français. Il fut gouverneur du Sénégal et commandant-en-chef des troupes françaises pendant la guerre franco-chinoise.

Origines/Famille[modifier | modifier le code]

Louis Alexandre Esprit Gaston Brière de l'Isle est né le à Le François en Martinique, fils de Edmé Claude Laurent Brière de L'Isle (1779-1849), membre du conseil municipal du François et propriétaire en cette commune de l'Habitation sucrerie "La Frégate", et de son épouse légitime Anne Héloïse Laure Vigne (née en 1798). Il a un frère et deux sœurs utérins, et par père, trois demi-frères issus d'une relation avec Cythère, jeune métisse libre, dont notamment Louis Thomas Laurent Brière de l'Isle (1809-1869), ancêtre direct du réalisateur Patrice Chéreau[2]

Début de carrière dans les troupes de marine[modifier | modifier le code]

Il fréquente le collège de Juilly de 1839 à 1841. Élève à Saint-Cyr en 1847 (promotion d'Ibrahim), il devient sous-lieutenant dans les troupes de marine. Il est promu lieutenant en 1852 puis capitaine en 1856. Pendant la campagne d'Indochine, il est adjudant major du régiment de marine (1859-1860). Il est en poste en Cochinchine de 1861 à 1866. En 1861, il est décoré pour sa participation aux combats de Ki-Hoa.

Louis Brière de l'Isle est promu chef de bataillon en 1862, et inspecteur des affaires indigènes à Tây Ninh en 1863.

Nommé colonel lorsque commence la Guerre franco-prussienne de 1870, il est blessé à la bataille de Sedan.

Campagnes du Sénégal[modifier | modifier le code]

Après la guerre il part au Sénégal où il est gouverneur de 1876 à 1881. Décrit comme autoritaire, voire dictatorial, il prend une série de mesures fiscales et militaires assez impopulaires. En octobre 1877, Brière de l'Isle entreprend une campagne le long du fleuve Sénégal en direction des hauteurs du Fouta Djallon dont le souverain est Abdoul Boubacar. Il décide de l'attaquer, le contraignant à accepter un protectorat français sur les provinces du Toro, du Lao et de l'Irlabé.

En 1878, malgré les réticences du Ministère des Colonies, il lance d'autres troupes françaises à l'assaut du royaume du Kaarta, un royaume toucouleur situé le long de la rive nord du fleuve. Le , le fort toucouleur de Sabouciré est pris et le chef adverse, l'Almamy Niamody, est tué.

Campagne d'Indochine[modifier | modifier le code]

Article connexe : Affaire du Tonkin.

Nommé général de brigade le 29 janvier 1881, Brière de l'Isle devient inspecteur général adjoint de son arme. En 1884, il arrive au Tonkin et est désigné à la tête d'une des brigades qui commence la campagne de Bac Ninh . En septembre 1884 à Lạng Sơn, il remplace le général Charles-Théodore Millot comme commandant de l'ensemble de la force expéditionnaire. Il est promu général de division le 3 janvier 1885. Pendant la Guerre franco-chinoise, il prend une décision malheureuse et les forces françaises se trouvent piégées à Lạng Sơn. La formulation maladroite de son télégramme au gouvernement français, annonçant à tort la déroute du corps expéditionnaire, cause la chute du gouvernement de Jules Ferry le , mettant fin à la carrière politique de Ferry et compromettant gravement le soutien du pays à l'expansion coloniale.

Brière de l'Isle quitte le Tonkin en octobre 1885. Il est inspecteur général adjoint de l'infanterie de marine de 1886 à 1891, puis premier inspecteur général de cette arme en 1892 et 1893.

Il meurt le à Saint-Leu-Taverny en Seine-et-Oise.

Louis Brière de l'isle est l'oncle de Fernand Clerc, industriel et parlementaire Martiniquais.

Décorations[modifier | modifier le code]

Légion d'honneur :

  • Commandeur le 13 juillet 1872
  • Grand Officier le 22 avril 1884

Postérité[modifier | modifier le code]

Une rue de Toulon porte son nom.

Les casernes du 5e régiment interarmes d'outre-mer à Djibouti s'appellent Quartier Brière de l'Isle.

Le fort Brière de l'Isle était une importante base militaire française à Hanoï en Indochine.

Une école primaire, située à Saint-Louis du Sénégal (quartier de Bir Ndar), a porté le nom du Gouverneur Brière de l'Isle. Cette école est aujourd'hui connue comme l'Ecole Emile Sarr (ex Brière de l'Isle).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. sa fiche sur LEONORE
  2. voir base de Roglo. Napoléon ayant rétabli le Code Noir, enfin d'assurer leur avenir, les trois garçons : Thomas Napoléon (1806-1872), Jean-Baptiste Laurent Paul Emile (1807-1873) et Louis Thomas Laurent (1809-1869) partiront en Métropole avec leur mère, et s'établiront à Rouen. Fait à souligner, Edmé Claude reconnaîtra ses fils qui porteront ainsi son nom (et postérité, voir : GeneaNet > Mon GeneaNet > Mes contacts > Page contact : Nadine DAUDRE-HAYS (nadinedaudre)).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fr) Mamadou Diouf, « Brière de l'Isle : la consolidation de l'espace colonial (1876-1881) » in Le Kajoor au XIXe siècle et la conquête coloniale, Paris, Université de Paris I, 1980, p. 255-262 (Thèse de 3e cycle)
  • (fr) Francine Ndiaye, « La colonie du Sénégal au temps de Brière de l'Isle, 1876-1881 », Bulletin de l'IFAN, série B, no 30, 1968

Liens externes[modifier | modifier le code]