Louis Boizot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Méléagre (1778), musée du Louvre

Louis-Simon Boizot dit Louis Boizot, né à Paris le 9 octobre 1743, mort dans cette ville le 10 mars 1809, âgé de 66 ans, est un sculpteur français, Prix de Rome en 1762.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils du peintre Antoine Boizot, il est l'élève du sculpteur Michel-Ange Slodtz lorsqu'il remporte, en 1762, le premier Prix de Rome de sculpture sur le thème de la mort de Germanicus. Il intègre alors l'École royale des élèves protégés. Ce succès lui permettra également de partir pour Rome en 1765 où il séjournera pendant cinq ans à l'Académie de France. Agréé par l'Académie dès son retour en France, il ne devient toutefois académicien qu'en 1778 avec une statue de Méléagre. Dès 1773, il exposa au Salon.

Il fut nommé pour la première fois professeur à l'École des beaux-arts le 21 décembre 1805, en remplacement de Philippe-Laurent Roland[1] et membre de l'Institut.

Hormis des commandes impériales de Catherine II de Russie alors qu'il se trouvait à Rome, Boizot travailla majoritairement pour la capitale française en créant principalement des décors sculptés pour des bâtiments publics tels que le Palais Bourbon (1772), l'église Sainte-Geneviève (1776-1777) ou l'église Saint-Sulpice (1777 - 1787).

En 1783, le comte d'Angiviller lui demanda, dans le cadre de la série sur les « Grands Hommes », une statue de Racine. La reine Marie-Antoinette lui commanda entre autres deux bustes : l'un de Louis XVI, l'autre de son frère l'empereur d'Autriche Joseph II.

Boizot acquit toutefois une notoriété certaine lorsqu'il succéda, en 1774, en remplacement du sculpteur Falconet à la tête des ateliers de sculptures de la Manufacture de Sèvres. Jusqu'en 1785, il créa de petits modèles allégoriques selon les nouveaux canons néo-classiques qui tranchaient avec la tradition élégante et gracieuse qui prévalait jusqu'alors.

Œuvres[modifier | modifier le code]

(liste non exhaustive)

À Paris[modifier | modifier le code]

Musée du Louvre[modifier | modifier le code]

Marie-Antoinette au Louvre
  • Grand Prêtre, buste (modèle), terre cuite[2]
  • Jean Racine (Salon de 1787), statue, marbre[3]
  • Marie-Antoinette, reine de France (Salon de 1781), buste, marbre[4]
  • Méléagre (1778), groupe, marbre : voir photographie ci-contre
  • Vestale, buste (modèle), terre cuite[5]
  • L'Amour (1772), statue, marbre
  • D'après Louis Boizot, Marie-Antoinette, reine de France (1782), buste, porcelaine dure, département des Objets d'art[6]
  • D'après Louis Boizot, La Grande Prêtresse (1775), buste, biscuit de porcelaine tendre, département des Objets d'art[7]
  • D'après Louis Boizot, Vénus faisant couronner la Beauté (modèle de 1775), biscuit de porcelaine dure, département des Objets d'art[8]
  • D'après Louis Boizot, Vénus nourrissant l'Amour, chandelier à deux branches, biscuit de porcelaine dure, marbre noir, bronze doré (1787), département des Objets d'art[9]
  • D'après Louis Boizot, Louis Darcis, Le Gouvernement protège le Commerce (1796), eau-forte, Chalcographie du Louvre
  • Grand Vase" à fond "beau bleu (1783), modèle de Louis-Simon Boizot, bronzes de Pierre-Philippe Thomire, socle d'après un modèle de Henri de Triqueti, porcelaine dure, bronze doré, département des Objets d'art[10].

Autres[modifier | modifier le code]

L'Immortalité (allégorie de la Victoire), au musée Carnavalet.

En province[modifier | modifier le code]

Sèvres, musée national de Céramique[modifier | modifier le code]

La Nourrice (1774), biscuit de porcelaine dure.
  • L'Offrande à l'Amour (1776), groupe, terre cuite
  • L'Offrande à l'Hymen, groupe, terre cuite
  • La Beauté couronnée par les Grâces (1775), groupe, terre cuite
  • La Beauté couronnée par les Grâces (1775), groupe, biscuit de porcelaine dure
  • La Fête des Bonnes Gens, groupe, terre cuite
  • Prométhée, biscuit de porcelaine dure
  • Cérès d'après l'antique (1808), statuette, plâtre, archives de la manufacture de Sèvres
  • D'après Louis Boizot, L'Amitié désignant l'emplacement de son cœur (1781), biscuit de porcelaine dure
  • D'après Louis Boizot, La Méditation (1775), biscuit de porcelaine dure
  • D'après Louis Boizot, Portrait de La Tour d'Auvergne, buste, biscuit
  • D'après Louis Boizot, Portrait du général Kléber, buste, biscuit
  • D'après Louis Boizot, Jean-Nicolas-Alexandre Brachard, La Femme au bain ou La Baigneuse (1813), biscuit de porcelaine dure
  • D'après Louis Boizot, La Baigneuse à l'éponge, biscuit de porcelaine dure
  • D'après Louis Boizot, Les Oies du frère Philippe (1789), biscuit de porcelaine dure : d'après le conte de La Fontaine
  • D'après Louis Boizot, L'Insomnie ou La Chercheuse de puces (1809), biscuit de porcelaine dure
  • D'après Louis Boizot, La Nourrice (1774), biscuit de porcelaine dure
  • D'après Louis Boizot, L'Amour sans quartier (1780), biscuit de porcelaine dure
  • D'après Louis Boizot, L'Innocence, biscuit de porcelaine dure
  • D'après Louis Boizot, Josse-François-Joseph Leriche, La Rosière de Salency (1776), biscuit de porcelaine dure
  • D'après Louis Boizot, L'Amérique, biscuit de porcelaine dure
  • D'après Louis Boizot, La Mélancolie (vers 1780), biscuit de porcelaine dure
  • D'après Louis Boizot, La Justice et La Prudence (1795), statuettes, biscuit de porcelaine dure
  • D'après Louis Boizot, L'Apothéose de Catherine II (1779), dite aussi Le Groupe du Parnasse, surtout du service de Catherine II de Russie, biscuit de porcelaine dure
  • D'après Louis Boizot, L'Autel Royal (1775), biscuit de porcelaine dure

Autres[modifier | modifier le code]

  • Portrait de Louis XVI (1777), buste, marbre, Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon
  • Portrait de Louis XVI, buste, marbre, Musée des Jacobins d'Auch
  • Portrait de Joseph II (1741-1790) (1777), buste, marbre, Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon
  • Attaque des lignes de Wissembourg par le général Hoche le 28 décembre 1793 (1800), relief, marbre, Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon
  • Bataille de Neuwied remportée par le général Hoche le 18 avril 1797 (1800), relief, marbre, Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon
  • Pacification de la Vendée par le général Hoche en 1796 (1800), relief, marbre, Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon
  • Prise du fort Penthièvre à Quiberon par le général Hoche le 21 juillet 1795 (1800), relief, marbre, Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon
  • Portrait de Barthélemy Catherine Joubert, général en chef (1769-1799) (vers 1801), buste, marbre, Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon
  • Portrait de Thomas Prosper Jullien (ou Julien), aide de camp du général Bonaparte, capitaine (1773-1798) (vers 1803), buste, marbre, Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon
  • D'après Louis Boizot, Portrait de Louis Jean-Marie Daubenton (1835), buste, plâtre, Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon
  • D'après Louis Boizot, Josse-François-Joseph Leriche L'Offrande à l'Hymen (vers 1780), groupe, biscuit de porcelaine dure, Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon
  • D'après Louis Boizot, Josse-François-Joseph Leriche L'Offrande à l'Amour (vers 1780), groupe, biscuit de porcelaine dure, Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon
  • D'après Louis Boizot, Feux aux lions, bronze ciselé doré, Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon
  • D'après Louis Boizot, La Toilette de Vénus (1780), biscuit de porcelaine dure, Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon
  • D'après Louis Boizot, Portrait de Louis XVI, buste, biscuit de porcelaine dure, Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon
  • D'après Louis Boizot, Portrait de Marie-Antoinette, reine de France (1774), buste, biscuit de porcelaine dure, Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon
  • D'après Louis Boizot, Josse-François-Joseph Leriche, Vestale (vers 1788), biscuit de porcelaine dure, Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon
  • D'après Louis Boizot, François Rémond Le Philosophe et L'Étude, feu, bronze, Rueil-Malmaison, châteaux de Malmaison et Bois-Préau
  • D'après Louis Boizot, Portrait de Bonaparte premier consul, buste, bronze sur socle de marbre jaune, Rueil-Malmaison, châteaux de Malmaison et Bois-Préau
  • D'après Louis Boizot, Tête d'étude d'un grand homme, estampe, Rueil-Malmaison, châteaux de Malmaison et Bois-Préau
  • D'après Louis Boizot, Josse-François-Joseph Leriche, La Nourrice, La Toilette, Le Déjeuner, surtout de table (trois éléments), biscuits de porcelaine dure, Fontainebleau, château
  • D'après Louis Boizot, Portrait de Bonaparte premier consul, buste, bronze, Ajaccio, musée de la maison Bonaparte
  • D'après Louis Boizot, L'Amour discret, biscuit, Limoges, musée Adrien Dubouché
  • D'après Louis Boizot, Portrait de Bonaparte premier consul, buste, biscuit, Limoges, musée Adrien Dubouché
  • Louis XV, statue en pied, Brest

Salons[modifier | modifier le code]

  • 1773 - Salon Première exposition

Expositions[modifier | modifier le code]

Prix, récompenses[modifier | modifier le code]

Élèves[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Frédéric Chappey, Les Professeurs de l'École des Beaux-Arts (1794-1873), dans : Romantisme, 1996. no 93, p. 95-101.
  2. « Notice no 545 », sur la base Atlas du musée du Louvre
  3. « Notice no 2529 », sur la base Atlas du musée du Louvre
  4. « Notice no 2517 », sur la base Atlas du musée du Louvre
  5. « Notice no 544 », sur la base Atlas du musée du Louvre
  6. « Notice no 16328 », sur la base Atlas du musée du Louvre
  7. « Notice no 16352 », sur la base Atlas du musée du Louvre
  8. « Notice no 10512 », sur la base Atlas du musée du Louvre
  9. « Notice no 14466 », sur la base Atlas du musée du Louvre
  10. « Notice no 10426 », sur la base Atlas du musée du Louvre

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]