Louis Artan de Saint-Martin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Louis, Artan et Saint-Martin.
Navires en mer

Louis Artan de Saint-Martin, né à La Haye le 20 avril 1837 et mort à Oostduinkerke le 23 mai 1890, est un peintre mariniste belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Louis Artan de Saint-Martin descend d'une famille française originaire de Troye (France), issue de Louis-Marie Artan, né à Troye en 1770, époux de Cécile Le Gros dite de Saint-Martin[1].

En 1873-1874, il fait la connaissance à Anvers du peintre Adriaan Joseph Heymans (1839-1921).

Atelier[modifier | modifier le code]

Selon l'Inventaire du patrimoine bruxellois, il aurait eu, en 1893, son atelier au 28 et 30 rue Washington à Ixelles, dans l'ancien atelier de l'artiste Félix Rodberg et œuvre de l'architecte Henri Van Dievoet, toutefois, selon Pierre Dangles cela serait inexact[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

(liste non exhaustive)

Dessins, aquarelles[modifier | modifier le code]

Peintures[modifier | modifier le code]

Gravures, lithographies[modifier | modifier le code]

Salons[modifier | modifier le code]

  • Louis Artan de Saint-Martin a été invité à plusieurs reprises aux Salons annuels des XX.

Expositions, galeries[modifier | modifier le code]

Prix, récompenses[modifier | modifier le code]

Collections publiques[modifier | modifier le code]

Honneurs[modifier | modifier le code]

La commune de Schaerbeek a donné son nom à une rue, la rue Artan.

Iconographie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-François Houtart, Anciennes familles de Belgique, Bruxelles, Association royale Office généalogique et héraldique de Belgique, Bruxelles, 2008, p. 573.
  2. Lire : Pierre Dangles, Site du quartier Opale : "Félix Rodberg n’y resta que peu de temps. Il quitta les lieux probablement au décès de sa mère. Contrairement à ce que prétend l’Inventaire du patrimoine architectural de la Région de Bruxelles-Capitale, l’atelier n’a jamais été utilisé par le peintre Louis Artan de Saint-Martin. Il est par contre vrai que l’artiste-peintre Hippolyte Wulffaert (de 1897 à 1912) et le sculpteur-médailleur Armand Bonnetain (de 1913 jusqu’aux années 1920) y ont travaillé".