Louis-Rémy Aubert-Roche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Louis-Rémy Aubert-Roche est un médecin français né le 26 novembre 1810 à Vitry-le-François et mort à Paris le 22 décembre 1874. Il fut médecin en chef de la Compagnie du Canal de Suez et dirigea le service des maladies contagieuses pendant la construction du Canal[1].

Il fut, en 1846, l'un des fondateurs du périodique L'Union médicale, avec Amédée Latour et Gustave-Antoine Richelot.

Aubert-Roche et l'usage médical du cannabis[modifier | modifier le code]

Il est connu pour son ouvrage de 1840 intitulé De la peste ou typhus d'Orient : Documents et observations recueillies pendant les années 1834 à 1838, en Égypte, en Arabie, sur la Mer Rouge, en Abyssinie à Smyrne et à Constantinople, dans lequel il décrit ses observations médicales en Afrique du Nord et au Moyen-rient. Dans ce livre, il fait mention du haschisch comme possible traitement pour la peste bubonique et la fièvre typhoïde. Cette conviction est basée sur le fait que les Égyptiens qui consomment du haschisch semblent être moins sensibles aux maladies touchant les Européens[2].

Aubert-Roche n'est pas le premier médecin du XIXe siècle à faire mention d'un possible usage médical des drogues à base de cannabis. En 1839 notamment, William Brooke O'Shaughnessy de la compagnie anglaise des Indes orientales publie un traité appelé On the Preparation of the Indian Hemp or Gunja, Transactions of the Medical and Physical Society of Bengal.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Richard Leslie Hill, A biographical dictionary of the Sudan,‎ 1967, 409 p. (ISBN 0714610372, lire en ligne), p. 62
  2. (en) Chris Conrad, Hemp for health : the medicinal and nutritional uses of Cannabis sativa, Inner Traditions / Bear & Company,‎ 1997, 264 p. (ISBN 0892815396, lire en ligne), p. 20