Louis-Philippe Normand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Louis-Philippe Normand

Louis-Philippe Normand (Trois-Rivières, 1863 - 1928) était un médecin et un politicien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômé de médecine de l'Université Laval en 1886, il pratiqua à Trois-Rivières.

En tant que médecin chirurgien, il fut le premier président de l’Association Médicale du district des Trois-Rivières en 1901. Il fut également, tour à tour Président du Collège des médecins et chirurgiens (1907-1914), Président du Congrès des médecins de langue française de l'Amérique du Nord (Trois-Rivières, 1904 à 1906) et le premier francophone à occuper le poste de Président du Conseil médical du Canada (1922).

Il prit son premier mandat de maire de la ville de Trois-Rivières de 1908 à 1913 quelques jours après l'incendie majeur de 1908, où il a su rapidement faire face aux défis de la reconstruction. C’est sans doute beaucoup grâce à lui que la ville a pu se refaire une image adaptée aux enjeux de la modernité qui l’attendaient en cette période de développement rapide de l’industrialisation. Le docteur Normand reprit le titre de maire de Trois-Rivières pour un second mandat de 1921 à 1923. En 1921, il fut nommé président du Conseil privé du Canada.

Reconnu pour son humanité, le Docteur Normand fut de tous les combats, notamment en ce qui a trait à la tuberculose, la mortalité infantile et la pauvreté. Il fut aussi un ardent défenseur de la langue française.

À l’été 2008, la ville de Trois-Rivières autorisait ses descendants à installer une plaque commémorative sur bloc de granit au parc Champlain. Le 18 septembre 2009, la conseillère municipale Joan Lefebvre dévoilait officiellement à l’hôtel de ville la pancarte dénommant le boulevard L.-P. NORMAND situé dans le nouveau parc industriel 40-55.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Hommage[modifier | modifier le code]