Louis-Philippe Dalembert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Louis-Philippe Dalembert

alt=Description de l'image Louis-Philippe Dalembert 01464.JPG.
Activités Écrivain
Naissance 8 décembre 1962 (52 ans)
Port-au-Prince (Haïti)
Genres Roman, nouvelles, poésie, essai
Distinctions Grand prix de poésie de la ville d'Angers 1987 - Prix RFO du livre 1999 - Prix Casa de las Américas 2008 - Prix spécial Ville de Limoges 2011 - Prix Thyde Monnier de la Société des gens de lettres 2013

Louis-Philippe Dalembert (né à Port-au-Prince, Haïti, le 8 décembre 1962) est un écrivain d'expression française et créole.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'une institutrice et d'un directeur d'école, Louis-Philippe Dalembert est né à Port-au-Prince le 8 décembre 1962. Le décès du père, quelques mois après sa naissance, a des conséquences dramatiques sur la situation matérielle de la famille. Les premières années de son enfance, il grandit ainsi au Bel-Air, un quartier populaire de la capitale, dans un univers entouré de femmes : les cousines de sa mère, qui s'absente la semaine pour enseigner en province, sa sœur aînée, ses grand-tantes et sa grand-mère maternelle. Cette dernière mène son petit monde à la baguette, dans un Port-au-Prince que dirige d’une poigne de fer François Duvalier. À l'âge de six ans, il connaît la première grande séparation de sa vie : la famille laisse le quartier pour s'installer ailleurs. Il en tirera un roman intitulé Le crayon du bon Dieu n'a pas de gomme, trace d'une enfance très religieuse placée sous le signe du sabbat.

De formation littéraire et journalistique, Dalembert travaille comme journaliste d'abord dans son pays natal avant de partir en 1986 en France poursuivre des études qu'il achève à l'université Paris-III - Sorbonne Nouvelle par un doctorat en littérature comparée sur l'écrivain cubain Alejo Carpentier.

Depuis son premier départ d’Haïti, ce vagabond polyglotte a vécu tour à tour à Nancy, Paris, Rome, Jérusalem, Berlin, Milwaukee, etc. Il a voyagé partout où ses pas ont pu le porter… dans l’écho renouvelé de la terre natale. Les traces de ce vagabondage sont visibles dans son oeuvre qui met souvent en dialogue deux, voire plusieurs lieux, et parfois aussi deux temps.

Dalembert vit aujourd’hui entre Paris, Port-au-Prince, l'Italie et ailleurs.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Prose

  • Le Songe d'une photo d'enfance, nouvelles, Paris : Serpent à Plumes, 1993. Paris : Serpent à Plumes, coll. « Motifs », 2005.
  • Le crayon du bon Dieu n'a pas de gomme, roman, Paris : Stock, 1996. Paris : Serpent à Plumes, coll. « Motifs », 2004. Port-au-Prince : Éditions des Presses nationales, 2006.
  • L'Autre Face de la mer, roman, Paris : Stock, 1998. Paris : Serpent à Plumes, coll. « Motifs », 2005. Éditions des Presses nationales, Port-au-Prince, 2007. Alger : Apic, 2009. Port-au-Prince :C3 Éditions, 2014.
  • L'Île du bout des rêves, roman, Paris : Bibliophane/Daniel Radford, 2003. Paris : Serpent à Plumes, coll. « Motifs », 2007.
  • Vodou ! Un tambour pour les anges, récit, en collaboration avec David Damoison (photos) et Laënnec Hurbon (préface), Paris : Autrement, 2003.
  • Rue du Faubourg Saint-Denis, roman, Monaco : Éditions du Rocher, 2005.
  • Les dieux voyagent la nuit, roman, Monaco : Éditions du Rocher, 2006. Port-au-Prince : C3 Éditions, 2014.
  • Histoires d'amour impossibles... ou presque, nouvelles, Monaco : Éditions du Rocher, 2007.
  • Noires blessures, roman, Paris : Mercure de France, 2011.
  • Ballade d'un amour inachevé, roman, Paris : Mercure de France, 2013. Port-au-Prince : C3 Éditions, 2014.

En langue créole :

  • Epi oun jou konsa tèt Pastè Bab pati, roman, Port-au-Prince : Éditions des Presses nationales, 2007.

Document

Essai

  • Haïti, une traversée littéraire, en collaboration avec Lyonel Trouillot, Paris : Éditions Philippe Rey/Culturesfrance, 2010.

Poésie

  • Évangile pour les miens, Port-au-Prince : Choucoune, 1982.
  • Et le soleil se souvient (suivi de) Pages cendres et palmes d'aube, Paris : L'Harmattan, 1989.
  • Du temps et d'autres nostalgies, Rome : Les Cahiers de la Villa Médicis, n° 9.1 (24-38), 1995.
  • Ces îles de plein sel, La Chaux-de-Fonds : Vwa n° 24 (151-171), 1996.
  • Ces îles de plein sel et autres poèmes, Paris : Silex/Nouvelles du Sud, 2000.
  • Dieci poesie (Errance), Pordenone : Quaderni di via Montereale, 2000.
  • Poème pour accompagner l’absence, Paris : Agotem, n° 2, Obsidiane, 2005. Montréal : Mémoire d’Encrier, 2005.
  • Transhumances, Paris : Riveneuve éditions, 2010.

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Grand Prix de poésie de la ville d'Angers, 1987.
  • Pensionnaire de la villa Médicis à Rome, 1994-1995.
  • Bourse Unesco-Aschberg : résidence d'écriture à Mishkenot Sha'ananim, Jérusalem, 1997.
  • Prix RFO du livre pour le roman L'Autre Face de la mer, Paris, 1999.
  • Bourse Poncetton de la Société des gens de lettres pour le roman L'Autre Face de la mer, Paris, 1999.
  • Bourse de création du CNL pour la rédaction de Rue du Faubourg Saint-Denis, Paris, 2003.
  • Prix Casa de las Américas pour le roman Les dieux voyagent la nuit, Cuba, 2008.
  • Berliner Künstlerprogramm des DAAD, Berlin, 2010-2011.
  • Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres, France, 2010.
  • Prix spécial "Ville de Limoges" pour le roman Noires Blessures, Limoges, 2011.
  • Meilleur Essai 2011, Trophées des arts afro-caribéens pour Haïti. Une traversée littéraire, Paris, 2011.
  • Prix Thyde Monnier de la Société des gens de lettres pour le roman Ballade d'un amour inachevé, Paris, 2013.
  • Prix du jury de l'Algue d'Or pour le roman Ballade d'un amour inachevé, Saint-Briac-sur-Mer, 2014.

Direction d'ouvrages[modifier | modifier le code]

  • I Caraibi prima di Cristoforo Colombo: la Cultura del popolo Taíno (en collaboration avec Carlo Nobili e Daniela Zanin), Rome : Istituto Italo-Latino Americano, 1998.
  • Haiti attraverso la sua letteratura, Rome : Istituto Italo-Latino Americano, 2000.
  • La Méditerranée Caraïbe, Thionville : Passerelles n° 21, automne-hiver 2000. Numéro spécial consacré à 35 auteurs et critiques de la Caraïbe francophone, hispanophone et anglophone.
  • Les Peintres du vodou – I pittori del vudù, Catalogue bilingue de l'exposition du même nom, Rome : Istituto Italo-Latino Americano/Edizioni Diagonale, 2001.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :