Louis-Hippolyte Lebas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lebas.
Louis-Hippolyte Lebas

Louis-Hippolyte Lebas est un architecte français, professeur d'histoire et de théorie de l'art, né à Paris le 31 mars 1782 et mort dans la même ville le 12 juin 1867. Il fut membre de l'Institut de France.

De son mariage en 1811 avec Colombe Isambert, il eut deux enfants :

Biographie[modifier | modifier le code]

Lebas seconda son maître Pierre-François-Léonard Fontaine pour la construction de la Chapelle expiatoire (1816-1824) à Paris et assista également Éloi Labarre pour l'achèvement des travaux du Palais Brongniart de 1813 à 1826. Seul, il remporta le concours organisé en 1823 pour la construction de l'église Notre-Dame-de-Lorette (1836) à Paris. Il construisit l'ancienne prison de la petite Roquette, édifiée de 1826 à 1836 (démolie en 1974), premier exemple en France d'une prison panoptique, suivant un plan appliqué aux États-Unis à la prison d'Auburn Page d'aide sur l'homonymie. Il conçut également une aile de l'Institut de France qui permit de créer deux salles de travail pour les Académies. Ce bâtiment fut inauguré en 1846 et porte désormais son nom.
Son œuvre est marquée à la fois par le goût néo-classique de l'Antiquité et par le rationalisme.

Il a enseigné l'histoire de l'architecture à l'École des Beaux-Arts de 1840 à 1863. Dans cet enseignement, qui a marqué plusieurs générations d'architectes, il s'est efforcé de montrer l'évolution de l'architecture à travers tous les âges et dans tous les pays, dans la tradition historiciste de Johann Joachim Winckelmann tout en mettant en lumière, mais de manière raisonnée, la perfection classique, à la manière de Quatremère de Quincy.

Élèves[modifier | modifier le code]

(liste non exhaustive)

Hommages[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Barbara Boifava, Théorie, Pratique et Histoire de l'Architecture. L'enseignement de Louis-Hippolyte Lebas à l'École des Beaux-Arts de Paris. 1842-1856, Thèse d'histoire de l'art, Paris, Université Paris VIII, 2003.
  • Françoise Largier, Louis-Hippolyte Lebas (1782-1867), architecte, historien de l’art, Mémoire de diplôme d'études supérieures de l'École du Louvre, 2004.
  • Françoise Largier, « Louis-Hippolyte Lebas (1782-1867) et l'histoire de l'art », Livraisons d'histoire de l'architecture, no 9,‎ 1er semestre 2005, p. 113-126 (DOI 10.3406/lha.2005.1000, lire en ligne).
  • Vassiliki Petridou, La doctrine de l'Imitation dans l’architecture française dans la première moitie du XIXe siècle. Du Néo-classicisme au Romantisme à travers l’œuvre de Louis Hippolyte Lebas (1782-1867), Thèse du Doctorat, Université de Paris-Sorbonne, Paris IV, 1992, vol. II.
  • Vassiliki Petridou, « P.-F.-L. Fontaine et L.H. Lebas : une double paternité pour la Chapelle expiatoire à la mémoire de Louis XVI et de Marie-Antoinette », dans Le Livre et l’Art, études offertes en hommages à Pierre Lelièvre réunies par Thérèse Kleindienst, Somogy éditions d’art, Paris, 2000