Louis-Herman de Koninck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Portrait de l'architecte par sa femme Mme Van Hoegarden (1924)

Louis Herman De Koninck, né le 31 mars 1896 à Saint-Gilles et décédé le 21 octobre 1984 à Uccle est un architecte belge. Il est un des principaux représentants de l’architecture rationnelle.

Il entre en 1911 à l’Académie royale des beaux-arts de Bruxelles. Diplômé, il axe ses recherches sur la normalisation industrielle et la préfabrication.

Vers 1928, il introduit la construction en voiles minces de béton, matériau qui sera le tremplin de sa démarche architecturale, centrée sur la rigueur formelle résultant de la seule logique constructive et l’économie. Sa période d’intense recherche se situe entre 1924 et 1936.

De 1940 à 1974, il enseigne à l’École nationale supérieure d’architecture et des arts visuels de Bruxelles.

Recherche[modifier | modifier le code]

  • 1917 : premiers éléments préfabriqués en pierre artificielle ;
  • 1919 : système de constructions préfabriquées, légères, démontables ;
  • 1921 : système d’habitations préfabriquées économiques; teste la normalisation de portiques en béton pour la construction de hangars ;
  • 1925 : brique de verre à réfraction normalisée ;
  • 1930 : prototype métallique d’habitation minimum; cuisine standard industrialisée ;
  • 1939 : jeu d’éléments modulaires en bois (système Metrikos); projet de construction modulée en bois (S.A. Tecta) ;
  • 1945 : bungalow à ossature démontable entièrement préfabriqué en acier, incluant le mobilier; prototype d’habitation de transition; système de préfabrication pour le montage rapide de maisons unifamiliales.
Immeuble de 5 appartements, rue de l'Ermitage, à Ixelles, Bruxelles, 1935

Activité professionnelle, Immeubles d'habitations, commerciaux et industriels, jardins, foires et expositions[2][modifier | modifier le code]

Habitation pour l'ingénieur Berteaux à Uccle, Bruxelles, 1937
  • 1916 : Collaboration au bureau de l’architecte G. Charle aux projets du "Monument aux morts du Fort de Boncelles", d’achèvement du cinéma "Coliseum" et de transformation des cinémas "Pathé-Bourse" et Cinéac-Nord" ainsi que la rénovation du château "Charles-Albert".
  • 1917 : Présentation d'une série d'aquarelles avec les peintres du "Cercle des 9" à la ferme St. Hubert. Direction du bureau d'architecture, des ateliers et des chantiers de la Société "La Pierre D.S." à Machelen.
  • 1919 : Collaboration avec l'architecte Fd Petit, établissement de tous les documents nécessaires à l’achèvement architectural complet de l'aile gauche du "Château de Grand Bigard"dont la superstructure est réalisée par l'architecte P. Saintenoy.
  • 1920 : Collaboration avec l'architecte Fd Petit, pour la réalisation du "Pavillon Vander Borght" à la foire Commerciale de Bruxelles en système préfabriqué "Cupis". Transformation du bâtiment, affecté antérieurement à la laiterie du Chateu de Val-Duchesse à Auderghem, en habitation privée. Présentation des châssis métalliques "Van Hamme" aux Foires Commerciales (1920,21 et 22).
  • 1921 : Transformation en villa de la grange du château de Val-Duchesse à Auderghem.
  • 1922 : Transformation pour le débit de vins d'Espagne "Le Perroquet", rue de la Reine à Bruxelles. Villa pour un médecin à Rhode-St. Genèse. Villa pour un cadre, av. de l'Escrime à Stockel. Transformation rue Berkendael à Forest. Pavillon "Geda" à la Foire commerciale de Bruxelles. Villa, Sentier Flamand au Zoute. Etudes pour une Cité-jardin à Dour. Ateliers pour la préfabrication d'éléments de toutes natures en béton ordinaire ou en pierre reconstituée et bâtiments d'usine pour la fabrication de la tuile silico-calcaire "Geda". Réalisation sur les plans-types imposés de 4 habitations H.B.M. au chantier expérimental de la S.N.H.L.M. à la Roue (Anderlecht).
  • 1923 : Villa, Sentier Flamand au Zoute. Immeuble d'appartements bd Général Wahis à Schaerbeek. Participation à la cité-Jardin de la Roue (S.N.L.)
  • 1924 : Transformation rue Tasson Snel à St. Gilles. Réalisation de son habitation personnelle et jardin av. Fond'Roy à Uccle. Plans de distribution destiné aux usines "Gorka".
  • 1926 : Reconstruction d'un immeuble et création du jardinrue Crespel à Ixelles. Collaboration avec les architectes FL. Vlaes, De Braye et Portieltje à la réalisation d'un immeuble de 31 appartements, Van Rijswijcklaan à Anvers.

Distinction[modifier | modifier le code]

  • 1936 : prix Van de Ven pour l’habitation du docteur Ley (1934) ;
  • 1937 : Grand Prix à l’exposition des Arts et des Techniques (Paris).

Œuvres principales[modifier | modifier le code]

Elles se situent en région bruxelloise:

  • sa maison personnelle (1924) ;
  • la maison du peintre Lenglet (1926) ;
  • première maison belge avec voile de béton armé (1928) (Auderghem) ;
  • la maison[3] du collectionneur d’art Philippe Dotremont ;
  • un ensemble d’habitations square Coghen (1934-1936) aussi pour Dotremont ;
  • la maison Canneel (la maison belge la plus publiée[réf. nécessaire]).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Editions des Archives d'Arcitecture Moderne L.H. De Koninck
  2. Editions des Archives d'Arcitecture Moderne L.H. De Koninck
  3. un des premiers immeubles contemporains à être classé par la Commission Royale des Monuments et Sites

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Anne Van Loo, « Louis Herman De Koninck », dans Dictionnaire de l'architecture en Belgique de 1830 à nos jours, Anvers, Fonds Mercator,‎ , p. 243-244