Louis-François Richer Laflèche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Laflèche.
Louis-François Laflèche
Image illustrative de l'article Louis-François Richer Laflèche
Mgr Laflèche (1818-1898)
Biographie
Naissance 4 septembre 1818 à Sainte-Anne-de-la-Pérade
Ordination sacerdotale 7 janvier 1844 à la cathédrale de Québec
Décès 14 juillet 1898 à Trois-Rivières
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale 25 février 1867 à Trois-Rivières
Dernier titre ou fonction Évêque de Trois-Rivières

Suaviter et fortiter
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org


Louis-François Richer Laflèche (4 septembre 1818 - 14 juillet 1898) est un prêtre catholique canadien, évêque du diocèse de Trois-Rivières, dans la province de Québec.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son nom provient de la grande région de La Flèche en France d'où sa famille était originaire. Né le 4 septembre 1818 dans la paroisse de Sainte-Anne-de-la-Pérade au Québec, il étudie au collège de Nicolet de 1831 à 1839, après quoi il enseigne les lettres et les sciences tout en suivant des cours de théologie. Il est ordonné prêtre le 7 janvier 1844.

Missionnaire[modifier | modifier le code]

En 1844, il est missionnaire près de la Rivière Rouge. Il se rend à la célèbre mission d'Île-à-la-Crosse en 1846. Il fait preuve d'une grande activité missionnaire : en 1851, dans le Dakota du Nord, vêtu d'un surplis et d'une étole, il s'interposa entre 2 000 combattants Sioux et 60 combattants Métis avec un crucifix. Après un siège de deux jours (le 13 et le 14 juillet), les Sioux prennent le large après l'avoir espionné, convaincus que le Grand Esprit protège les Métis. Il connaissait trois langues autochtones: le cri, le chipewyan et le sauteux. Il fut l'un des premiers explorateurs de l'archidiocèse de Keewatin.

Pie IX le préconise évêque in partibus infidelium d'Arath en 1849. Souffrant d'infirmité, il demande à être soustrait de la bulle de nomination et il est remplacé par Mgr Alexandre Taché. Revenu au Canada en 1856, il enseigne les mathématiques, l'astronomie et la philosophie à Nicolet.

Évêque[modifier | modifier le code]

En 1866, il est choisi coadjuteur du diocèse trifluvien. L'année suivante, en 1867 il est nommé à la tête du diocèse d'Anthédon, aujourd'hui vacant. Il bénit la nouvelle église de Sainte-Anne-de-la-Pérade en 1869. En 1870, il succède à Mgr Thomas Cooke, qui était décédé en fonction au moment du concile Vatican I. À partir de 1876, il est le chef des ultramontains au Québec, à l'instar d'Ignace Bourget. L'évêque Elzéar-Alexandre Taschereau est de son côté plus libéral.

Mgr Laflèche est l'auteur de plusieurs textes sur la religion dans la famille et la société publiées sous les titres suivants: Quelques considérations sur les rapports de la société civile avec la religion et la famille, Mandements et autres actes épiscopaux et Conférences sur l'encyclique Humanum Genus.

En 1885, le pape Léon XIII crée le diocèse de Nicolet à partir de son évêché, et Monseigneur Laflèche doit se plier à cette décision. Il s'intéresse à la question des écoles du Manitoba de 1890 à 1896. Il en appelle à ce propos à Adolphe Chapleau et à Wilfrid Laurier, son inquiétude étant reprise par le pape Léon XIII dans l'encyclique Affari Vos de 1897.

Il meurt le 14 juillet 1898 à l'âge de 79 ans. Il a été prêtre pendant 54 ans et évêque pendant 31 ans.

Commémorations[modifier | modifier le code]

Dom Benoît, des chanoines réguliers de l'Immaculée-Conception, a publié sa biographie en 1904. L'historien Robert Rumilly aussi écrit un ouvrage intitulé Monseigneur Laflèche et son temps, paru en 1945; un clin d'œil à Léon Pouliot qui avait auparavant publié Mgr Bourget et son temps dont le premier tome fut paru en 1900.

Monument de Mgr Laflèche, œuvre du sculpteur Elzéar Soucy en 1926

Un monument à la mémoire de Mgr Laflèche, réalisé par le sculpteur Elzéar Soucy et comprenant une statue de bronze, a été dévoilé le 26 septembre 1926 en face de l'évêché de Trois-Rivières, à côté la cathédrale.

Son nom a été donné à plusieurs lieux, équipements et institutions du Québec :


Article connexe[modifier | modifier le code]

Diocèse de Trois-Rivières