Louis-François-Marie Le Tellier de Barbezieux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barbezieux et Le Tellier.

Louis François Marie Le Tellier, marquis de Barbezieux, né à Paris le 23 juin 1668 et mort à Versailles le 5 janvier 1701, est le troisième fils du marquis de Louvois, le secrétaire d'État de la Guerre de Louis XIV.

Biographie[modifier | modifier le code]

D'abord secrétaire d'État de la Guerre en survivance (5 décembre 1681), Barbezieux devint secrétaire d'État en titre après la mort de son père, le 16 juillet 1691[1]. Il se montra selon le Dictionnaire Bouillet « d'abord digne de ce choix, mais il négligea bientôt les affaires pour les plaisirs ». Louis XIV, mécontent de sa conduite, s'en expliquait ainsi à l' archevêque de Reims, son oncle : « Votre neveu a des talents ; mais il n'en fait pas bon usage. Il donne trop souvent à souper aux princes, au lieu de travailler. Il néglige les affaires pour ses plaisirs. Il fait attendre trop longtemps les officiers dans son antichambre ; il leur parle avec hauteur, et quelquefois avec dureté ».

N'ayant pas su gagner la confiance du roi, Barbezieux n'est jamais élevé à la dignité de ministre d'État.

Louis François Marie Le Tellier meurt à 33 ans, le 5 janvier 1701.

Famille[modifier | modifier le code]

Louis François Marie Le Tellier épouse le 12 novembre 1691 Louise de Crussol († 1694), fille d' Emmanuel II de Crussol, duc d'Uzès et Marie-Julie de Sainte-Maure, avec laquelle il a eu une fille :

Devenu veuf, il se remaria le 11 janvier 1696 avec Marie-Thérèse d'Alègre († 19 octobre 1706) fille d'Yves d'Alègre, marquis d'Alègre, futur maréchal de France, avec laquelle il eut deux enfants :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Thierry Sarmant et Mathieu Stoll, Régner et gouverner : Louis XIV et ses ministres, Paris : Perrin, 2010, p. 576
  2. Luc-Normand Tellier, Face aux Colbert : les Le Tellier, Vauban, Turgot ... et l'avènement du libéralisme, Presses de l'Université du Québec, 1987.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Louis-François-Marie Le Tellier de Barbezieux » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie,‎ 1878 (Wikisource)