Louis-Charles Janson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Louis-Charles Janson

Naissance 4 novembre 1823
Arcis-sur-Aube
Décès 26 mars 1881
Paris
Nationalité français
Activités Sculpteur
Maîtres Jules Ramey
Auguste Dumont

Louis-Charles Janson, né à Arcis-sur-Aube (Aube) le 4 novembre 1823 et mort à Paris (6e) le 26 mars 1881, est un sculpteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Originaire d’Arcis-sur-Aube, Louis-Charles Janson obtient, en 1847, une bourse du conseil général de l’Aube pour poursuivre ses études de sculpture à Paris[1].

Admis à l’école des Beaux-arts, il est l’élève de Jules Ramey et d’Auguste Dumont.

Il expose par la première fois au Salon en 1850 où il sera régulièrement présent : il obtient une mention honorable aux Salons de 1863 et 1877.

Il reçoit de nombreuses commandes de l’État et il participe à la décoration de l’Opéra Garnier et du Palais du Louvre.

Son atelier était situé rue de Vaugirard dans le 6e arrondissement de Paris, où il est décédé le 26 mars 1881 ; il est enterré au cimetière du Père-Lachaise où sa tombe est ornée d’un médaillon en bronze de Louis-Félix Chabaud[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • « La République » : allégorie de la République sous les traits d’une femme debout coiffée d’un bonnet phrygien ; plâtre (h. 0,86 m) daté de 1848 ; don de l’artiste au musée d’Art de la ville de Troyes [3];
  • « Attila arrêté aux portes de Troyes par Saint-Loup » : haut-relief en plâtre (44,5 X 88,5 cm) daté de 1849; au musée de Troyes[4];
  • « La défaite d’Attila dans les plaines de Champagne entre Troyes et Châlons » : haut-relief en terre-cuite (43 X 77,5 cm) daté de 1849 ; au musée de Troyes[5];
  • "L’Aube" : allégorie de la rivière sous la forme d’une femme couchée sur le coté, en appui sur une vasque ; haut-relief en plâtre exposé au salon de 1850 ; offert par l’auteur au musée de Troyes[6];
  • Monseigneur de Seguin des Hons : plâtre de 1853 de Jacques-Louis-David de Seguin des Hons (1760-1843), évêque de Troyes entre 1826 et 1843 au musée de Troyes[7];
  • « Diogène » : plâtre présenté au Salon de 1857 ; au musée de Troyes[9];
« La Volonté » à l’Opéra Garnier
photo Durandelle
  • « Virgo Immaculata » : représentation de la Vierge en buste de profil ; haut-relief en plâtre (1857), au musée de Troyes[10];
  • « Petit pécheur » : sculpture en marbre exposée au Salon de 1859[11];
  • « La Volonté » : statue en marbre (h. 2,50 m), dans la grand foyer de l’Opéra Garnier, d’une femme « drapée, le sein gauche demi-nu, le bras droit nu, baissé par un geste impératif, elle appuie la main gauche sur la poitrine »[14]; la maquette en plâtre est au musée d’Orsay[15];
  • Palais du Louvre : parmi les décors extérieurs, figure en façade de l’aile Marsan une statue d'Horace, datée de 1879[16]; à l’intérieur, au niveau de l’escalier Mollien, la peinture ornant le plafond, "La Gloire distribuant des couronnes aux Arts", est l'œuvre de Charles-Louis Müller ; les bas-reliefs qui encadrent cette composition représentent des figures féminines entourées de génies symbolisant les différents arts : « La Peinture » d’Ernest-Eugène Hiolle, « La Sculpture » de Duchoiselle, « L'Architecture » de Justin-Chrysostome Sanson et « La Gravure » qui est l'œuvre de Janson[17];
  • Statuettes décoratives : Janson a également produit plusieurs statuettes décoratives qui se négocient toujours sur le marché de l’Art[19];
  • « La Douleur » : statue en marbre (Salon de 1874) au musée d’Epinal[20] ; le plâtre est au musée de Berck[21];
  • « La Ville de Troyes » : statue en pierre sur la façade donnant sur la rue Lobau (au deuxième étage) de l’Hôtel de ville de Paris datée de 1879[22] ; le modèle original en plâtre est au musée de Troyes[23];

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Rapports et délibérations - Aube, Conseil général http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k61384998.image.r=janson.f191.hl
  2. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k55164014.image.r=janson.f295.hl
  3. « Notice no 000SC027145 », base Joconde, ministère français de la Culture
  4. « Notice no 000SC027154 », base Joconde, ministère français de la Culture
  5. « Notice no 000SC027153 », base Joconde, ministère français de la Culture
  6. « Notice no 000SC027152 », base Joconde, ministère français de la Culture
  7. « Notice no 000SC027150 », base Joconde, ministère français de la Culture
  8. « Notice no AR315737 », base Arcade, ministère français de la Culture
  9. « Notice no 000SC027151 », base Joconde, ministère français de la Culture
  10. « Notice no 000SC027149 », base Joconde, ministère français de la Culture
  11. http://www.marcmaison.fr/architectural-antiques-pieces/le-petit-pecheur-marble-statue-exhibited-at-the-salon-of-1859
  12. Revue de l'art français ancien et moderne http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k55164014.image.r=janson.f172.hl
  13. http://www.appl-lachaise.net/appl/article.php3?id_article=666&var_recherche=achard
  14. Charles Garnier, Le Nouvel Opéra Vol 2 p. 316 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k55553962/f319.image.r=janson.langFR
  15. http://www.musee-orsay.fr/fr/collections/catalogue-des-oeuvres/notice.html?nnumid=16046
  16. http://louvre.sculpturederue.fr/page378.html
  17. http://www.insecula.com/salle/MS00117.html
  18. « Notice no AR325937 », base Arcade, ministère français de la Culture
  19. http://www.christies.com/lotfinder/clocks/a-french-bronze-and-black-marble-mantel-5467802-details.aspx
  20. « Notice no AR325939 », base Arcade, ministère français de la Culture
  21. >« Notice no AR325938 », base Arcade, ministère français de la Culture
  22. Exposition du centenaire de la reconstruction de l’hôtel de ville 1882-1982 Bibliothèque administrative de la Ville de Paris 1982
  23. « Notice no 000SC027146 », base Joconde, ministère français de la Culture

Sources[modifier | modifier le code]

Liens[modifier | modifier le code]

Janson Louis Charles sur l’Encyclopédie des sculpteurs français http://www.wikiphidias.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=218:janson-louis-charles&catid=34:biographie&Itemid=53