Louis-Albert Vachon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vachon.
Louis-Albert Vachon
Biographie
Naissance
à Saint-Frédéric-de-Beauce (Québec)
Ordination sacerdotale
par le card. Jean Villeneuve
Décès (à 94 ans)
à Québec
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
par le
pape Jean-Paul II
Titre cardinalice Cardinal-prêtre
de S. Paolo della Croce a Corviale
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par le
card. Maurice Roy
Archevêque de Québec
20 mars 1981 – 17 mars 1990
Précédent Maurice Roy Maurice Couture Suivant
Évêque titulaire de Mesarfelta
Évêque auxiliaire de Québec
4 avril 1977 – 20 mars 1981

Blason
« Superemineat caritas »
(it) Notice sur www.vatican.va
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Louis-Albert Vachon, né le à Saint-Frédéric-de-Beauce au Québec et mort à Québec le , était un cardinal canadien, archevêque de Québec de 1981 à 1990.

Biographie[modifier | modifier le code]

Prêtre[modifier | modifier le code]

Au Québec, Louis-Albert Vachon étudie dans les facultés de philosophie et de théologie catholique. Il est ordonné prêtre le par le cardinal Jean-Marie-Rodrigue Villeneuve. Après avoir obtenu un doctorat en philosophie de l'Université Laval en 1947, il devient en 1949 docteur en théologie de l'Angelicum de Rome.

De retour au Canada, il enseigne à l'Université Laval, d'abord en philosophie puis en théologie jusqu'en 1955. Il y est ensuite nommé vice-recteur en 1959 puis recteur de 1960 à 1972. Il est aussi supérieur du Grand Séminaire de Québec. En 1960, il devient vicaire général du diocèse.

Évêque[modifier | modifier le code]

Le , le pape Paul VI le nomme évêque auxiliaire de Québec avec le titre d'évêque titulaire (ou in partibus) de Mesarfelta. Il est consacré le 14 mai suivant par le cardinal Maurice Roy.

En 1981, il est nommé archevêque de Québec et primat de l'Église canadienne.

Cardinal[modifier | modifier le code]

Le pape Jean-Paul II, qu'il a accueilli lors de sa visite au Canada en 1984, le crée cardinal lors du consistoire du avec le titre de cardinal-prêtre de S. Paolo della Croce a “Corviale”.

Le cardinal Vachon s'est fait remarquer pour avoir exigé que la visite du pape commence par la ville de Québec, siège primatial de l'Église canadienne, plutôt qu'à Ottawa, comme le voulait la diplomatie canadienne[1].

En 1987, il révoque le statut d'association pieuse de l'Armée de Marie et lui reproche son caractère sectaire, avec l'appui de Joseph Ratzinger, alors préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi.

Il se retire en 1990 devenant ainsi archevêque émérite. Il s'éteint à Québec le [1].

L'ancien élève et évêque de Québec, Maurice Couture, et Jean-Guy Paquet, ancien recteur de l'Université Laval, lui attribuaient la capacité d'être à la fois un intellectuel d'une grande prestance et un être terre-à-terre et réaliste[2].

Mgr Vachon fut le dernier recteur de l'Université Laval à appartenir au clergé catholique, son successeur immédiat Larkin Kerwin étant un laïc.

Honneurs[modifier | modifier le code]

Citation[modifier | modifier le code]

  • « Homme de foi et de culture, il chercha, tout au long de son ministère, à fortifier la qualité de la vie chrétienne du peuple dont il avait la charge pastorale et à faire grandir son esprit mission. » (Benoît XVI, 1er octobre 2006)

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Therrien, Yves, La prestance d'un chef, Journal Le Soleil (Québec), 30 septembre 2006, p. 3
  2. Allard, Marc, Une vie en souvenirs, Journal Le Soleil (Québec), 30 septembre 2006, p. 2.

Voir aussi[modifier | modifier le code]


Précédé par Louis-Albert Vachon Suivi par
Maurice Roy
Archevêque de Québec
1981-1990
Maurice Couture
Précédé par Louis-Albert Vachon Suivi par
Mgr Alphonse-Marie Parent
Recteur de l'Université Laval
1960-1972
Larkin Kerwin