Louhans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article homophone, voir Louhan (rivière).
Louhans
Église Saint-Pierre de Louhans avec tuile vernissée de Bourgogne et marché de Louhans.
Église Saint-Pierre de Louhans avec tuile vernissée de Bourgogne et marché de Louhans.
Blason de Louhans
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne
Département Saône-et-Loire
Arrondissement Louhans
(chef-lieu)
Canton Louhans
(chef-lieu)
Intercommunalité Communauté de communes Cœur de Bresse
Maire
Mandat
Frédéric Bouchet
2014-2020
Code postal 71500
Code commune 71263
Démographie
Gentilé Louhannais(e)
Castelrenaudin(e)
Population
municipale
6 551 hab. (2011)
Densité 290 hab./km2
Population
aire urbaine
14 595 hab.
Géographie
Coordonnées 46° 37′ 43″ N 5° 13′ 27″ E / 46.628693, 5.22425746° 37′ 43″ Nord 5° 13′ 27″ Est / 46.628693, 5.224257  
Altitude Min. 176 m – Max. 205 m
Superficie 22,58 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Louhans

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Louhans
Liens
Site web www.louhans-chateaurenaud.fr

Louhans[1], aussi appelée Louhans-Châteaurenaud[2] depuis son association en 1973 avec la commune de Châteaurenaud voisine, est une commune française, située dans le département de Saône-et-Loire (dont elle est une des sous-préfectures) et la région Bourgogne, en Bresse, à 380 km au sud-est de Paris.

Géographie[modifier | modifier le code]

Louhans est située au sud-est du département de Saône-et-Loire en Bresse à 25 km de Lons-le-Saunier, 35 km de Chalon-sur-Saône, 85 km de Dijon et 150 km de Lyon ou Genève. La ville est située à proximité de grands axes de communication autoroutier (A39), voie ferrée TER ou réseau départemental.

La Seille traverse en plein cœur la ville, ce qui permet à la ville d'accueillir de nombreux bateaux. La Seille est également très fréquentée par de nombreux pêcheurs. Nous retrouvons dans cette rivière de nombreux poissons tels que la carpe, la brème, le brochet ou encore d'autres poissons connus.

La Bresse louhannaise est une région à forte identité rurale, possédant un patois (le Bressan) très marqué et encore pratiqué, ainsi qu'une très forte culture gastronomique, autour, entre autres, du poulet de Bresse (marché de Louhans).

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Branges Saint-Usuge
Vincelles
Montagny-près-Louhans Rose des vents
Sornay N Ratte
O    Louhans    E
S
La Chapelle-Naude Bruailles Saint-Martin-du-Mont

Histoire[modifier | modifier le code]

[réf. nécessaire]Grâce à une politique seigneuriale éclairée, Louhans devient au XIIIe siècle un centre important de redistribution commerciale entre la Champagne et le Jura. En 1269, la ville reçoit une charte de franchise. Vers 1330, les ponts, la grand-rue (arcades de Louhans), les halles et les auberges sont modernisés. L'essor des foires de Champagne et des ducs de Bourgogne s'accompagne de celui de la ville.

Sous la Révolution française, la commune, alors autonome, de Châteaurenaud porta provisoirement le nom de Beaulieu[3].

En janvier 1897, Gabriel Chavet, alors lycéen, fonde à Louhans le premier club lycéen d'espéranto de France et l'un des six premiers au monde[4].

En 1973, Louhans fusionne à la suite de la loi Marcellin avec les communes voisines Branges, Châteaurenaud et Sornay pour devenir Louhans. Six ans plus tard, Branges et Sornay sortent de l'association[5]. Châteaurenaud reste commune associée.

En 2012, le conseil municipal vote la fusion simple des communes de Louhans et de Châteaurenaud[6]. La fusion a été arrêtée par la préfecture, avec prise d’effet au 1er janvier 2013. À partir de cette date, Châteaurenaud n'existe plus en tant que commune, l'agglomération gardant le nom de Louhans[7]. Le Conseil municipal a fait la demande de changement de nom auprès du Conseil d'Etat ; l'entité résultant de la fusion simple se nommera Louhans-Châteaurenaud.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes

Les armes de Louhans se blasonnent ainsi : De gueules à deux clefs d'argent passées en sautoir, accompagnées en chef d'une fleur de lys d'or.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
         
mars 2001 mars 2008 Daniel Bernard DVD  
mars 2008 juin 2012 Rémi Chaintron PS Président du conseil général de Saône-et-Loire depuis 2012
Conseiller général du canton de Louhans depuis 2001,
président de la communauté de communes du Canton de Louhans,
député suppléant (2007-2012).
Démissionnaire pour cause de cumul des mandats
juin 2012[8] mars 2014 Monique Bonin PS Professeur de SVT au lycée Henri-Vincenot de Louhans
Ancienne 1re adjointe à la mairie
mars 2014 en cours Frédéric Bouchet DVD Agent immobilier

Démographie[modifier | modifier le code]

Coq du marché de Louhans du lundi matin
Volailles de Bresse du marché de Louhans

Au dernier recensement, la commune comptait 6551 habitants.

Article détaillé : Recensement en France.


En 2011, la commune comptait 6 551 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
3 375 2 849 3 151 3 159 3 170 3 674 3 686 3 817 3 853
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
3 644 3 768 3 871 3 913 4 163 4 284 4 329 4 548 4 538
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
4 469 4 494 4 454 4 116 4 144 4 116 4 130 4 120 4 092
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
4 154 4 200 4 200 6 483 6 140 6 237 6 422 6 432 6 451
2011 - - - - - - - -
6 551 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2004[9].)
Histogramme de l'évolution démographique


Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Tourisme en Saône-et-Loire.

Louhans est une ville depuis longtemps commerçante avec sa rue principale bordée d'arcades, une des plus grandes de France (arcades de Louhans), et de par sa fréquentation importante (Louhans est une ville de passage pour beaucoup d'itinéraires).

Louhans est une ville fleurie (trois fleurs).

La ville compte 4 monuments inscrits ou classés monuments historiques

Les arcades de Louhans, l'apothicairerie, l'église Saint-Pierre de Louhans et le musée de l'imprimerie sont les principaux lieux à visiter. Côté détente, les nombreux étangs et rivières à proximité la ville attirent de nombreux pêcheurs (la Seille est réputée pour ses silures par exemple).

Louhans est, chaque lundi matin, le centre d'intérêt de la région grâce au marché de Louhans, réputé dans les alentours qui attire de nombreux visiteurs de toute la Bresse et des régions voisines.

Enseignement[modifier | modifier le code]

  • École maternelle publique Henri Varlot, à Louhans
  • École maternelle privée Notre-Dame (STELLA), à Louhans
  • École maternelle publique Sonia Delaunay, à Châteaurenaud
  • École primaire publique Henri Vincent, à Louhans
  • École primaire publique Jean Vial, à Louhans
  • École primaire publique Nelson Mandela, à Châteaurenaud
  • Collège et Lycée polyvalent Henri Vincenot, à Louhans
  • Lycée d'Enseignement Agricole Privé (LEAP), à Louhans

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Personnalités récurrentes liées à la commune[modifier | modifier le code]

Personnalités politiques liées à la commune[modifier | modifier le code]

Gastronomie[modifier | modifier le code]

Les spécialités culinaires de la Bresse sont présentes à Louhans (capitale de la Bresse bourguignonne) tels le poulet de Bresse et autres poulardes, la tête de veau, les grenouilles (marché de Louhans). De plus Louhans est connue pour ses Corniottes, viennoiseries originaires de la ville et fêtées lors de l'ascension.

Évènements[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche de Louhans dans le Code officiel géographique sur le site de l'Insee. Consulté le 25/07/2012.
  2. Nom de la commune sur son site officiel. Consulté le 25/07/2012.
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Châteaurenaud », École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) (consulté le 8 août 2012)
  4. René Centassi, Henri Masson, L'homme qui a défié Babel, L'Harmattan, 2001, p. 247, (ISBN 9782747518086).
  5. a et b EHESS, notice communale, Cassini, consultée le 25 juillet 2012
  6. F. L., « Châteaurenaud (71) : la fusion écartée », France 3 Bourgogne, publié le 28 septembre 2012, mis à jour le 5 octobre 2012, consulté le 16 avril 2013
  7. Arrêté préfectoral de fusion, 15 novembre 2012
  8. Éric Pellenard, « L'illusion de l'apaisement », le Journal de Saône-et-Loire - Édition Bresse, no 6737,‎ 27 juin 2012, p. 2
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2011

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Voir la catégorie : Louhans.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]