Louaï el-Atassi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Luai al-Atassi

Luai al-Atassi (1926-2003) (arabe:لؤي الأتاسي) était le président de la Syrie du 9 mars au 27 juillet 1963.

Louai est né à Homs dans la famille Atassi, une famille fortement politisée, il a fait ses études dans l'école militaire de cette ville. Il a combattu lors de la guerre israélo-arabe de 1948, il est ensuite devenu chef du protocole militaire sous le gouvernement de Hachem al-Atassi en 1954. Luai a d'abord été attaché militaire à l'ambassade syrienne au Caire, où il est devenu nationaliste arabe sous l'influence du président égyptien, Gamal Abdel Nasser. Atassi était très favorable à la création de la République arabe unie, et a critiqué l'attitude du général Kouzbari qui a fait quitter la Syrie de cette union avec l'Égypte. Après cet évènement, il devient attaché militaire à l'ambassade syrienne à Washington. Il a été convoqué à Damas pour témoigner contre des nasséristes qui cherchaient à reconstituer l'union. Mais il a refusé de témoigner contre eux et a lui-même été emprisonné pour cela.

Le 8 mars 1963, l'aile militaire du parti Baath, procède à un coup d'État, c'est ainsi qu'il est libéré de prison et désigné Président du conseil révolutionnaire national chargé d'exercer l'autorité exécutive dans le pays. Il est devenu président de la république, mais il avait des pouvoirs limités. Il démissionne de son poste quatre mois plus tard, le 27 juillet 1963. Il est alors retourné vivre à Homs pendant près de quarante ans, il n'a plus participé à la vie politique ou militaire depuis.